Actualités
|
Publié le 14 Novembre 2018

Crif/Internet - Le Crif interpelle l'Ambassadeur de Russie à propos des contenus haineux diffusés sur le réseau social VK

Le Crif ne peut pas admettre qu’en toute impunité, des néonazis ou extrémistes puissent utiliser un réseau social pour diffuser une propagande de haine et de mort.

Depuis quelques années, des extrémistes français ou francophones utilisent le réseau russe VK pour ouvrir des comptes qu'ils alimentent de contenus antisémites, racistes ou homophobes d’une rare violence. Les posts contiennent des articles racistes provoquant publiquement à la discrimination à la haine ou à la violence, également. Certains articles contiennent des contenus négationnistes de la pire espère. Ces militants d’extrême droite, pour la plupart sont fanatisés, endoctrinés et alimentent ainsi régulièrement les pages de VK, d’images ou de photographies offensantes comme de la propagande nazie. Les images particulièrement horribles circulent, certaines sont des photographies de propagande du nazisme ou du fascisme. Ce que l’on voit sur VKdépasse l’entendement, il n’est d’ailleurs pas rare sur ces comptes VK, de voir ou de lire que l’on doit « tuer » ou « exterminer » les Juifs.   

Or, le réseau VK ne modère rien. Il invite juste des gens à utiliser son interface. Le réseau VK n’est pas représenté en France. Ce faisant, ce réseau russe échappe à tout dialogue avec les autorités de notre pays.

Or, les contenus diffusés en l’espèce ont été alimentés depuis le territoire national, par des citoyens français pour la plupart et ces contenus orduriers et offensants constituent de graves infractions aux dispositions pénales en matière de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations.

Le Crif ne peut pas admettre qu’en toute impunité, des néonazis ou extrémistes utilisent ce réseau pour diffuser une propagande de haine et de mort.

C’est pour cette raison, que le Crif a adressé un courrier à M. Mechkov, le nouvel ambassadeur de Russie en France afin qu’il puisse évoquer ce sujet avec les autorités de son pays, et qu’il fasse part également de l’immense émotion des nombreuses victimes des agissements et des propos réitérés et particulièrement violents et délictueux qui sont publiés sur VK.  Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le Crif s'adresse aux autorités de ce pays. L’institution a eu par le passé l’occasion de contacter le Président Poutine, pour des faits similaires.

Après l’attentat qui a été perpétré contre une synagogue à Pittsburgh, attentat qui a endeuillé la communauté juive et les Etats-Unis, nous savons que l’incitation à la haine peut se transformer. Nous savons aussi que des mots publiés sur les réseaux sociaux peuvent pousser au meurtre.  

Inquiet de voir se propager une haine sans limite, inquiet  de penser que des attentats pourraient avoir lieu, le Crif souhaite également attirer l’attention du gouvernement afin que des dispositions adéquates soient prises.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.