Actualités
|
Publié le 17 Avril 2019

Crif/Notre-Dame - Les réactions de la communauté juive en France et dans le monde

Les responsables communautaires juifs en France et dans le monde ont été nombreux à réagir face à l’incendie qui a ravagé Notre-Dame lundi soir. Tous ont exprimé leur solidarité. Parmi eux le Crif, ses associations membres ou encore le président israélien.

Au lendemain de l'incendie qui a éclaté dans la cathédrale Notre-Dame, nombreux furent les témoignages de solidarité et de compassion de la part des communautés juives en France et dans le monde face à cette tragédie nationale.

Pour la communauté juive française, l'émotion et le désarroi étaient particulièrement intenses. Plusieurs responsables associatifs, religieux et politiques ont ainsi tenu à transmettre tout leur soutien à leurs amis catholiques.

 

Francis Kalifat, président du Conseil représentatif des institutions juives de France, a exprimé son « immense tristesse face à ce drame qui endeuille notre pays ». 

 
Le grand rabbin de France Haim Korsia fut notamment l'un des premiers à appeler Monseigneur Aupetit lundi soir afin de lui témoigner son amitié.

 

Sacha Ghozlan, président de l’Union des étudiants juifs de France, une association membre du Crif s’est quant à lui dit « très attristé de voir Notre-Dame de Paris en feu » tout en souhaitant force et courage aux pompiers de Paris .

 

Le président du FSJU, Ariel Goldmann, a écrit : « Quelle horreur ces images de Notre-Dame en feu ! Du courage aux pompiers qui se battent et les fraternelles pensées à nos frères et sœurs catholiques atteints dans leur cœur ! ». Il s'est ensuite directement adressé à Michel Aupetit, archevêque de Paris sur les réseaux sociaux.

 

La rabbin Delphine Horvilleur s'est elle aussi exprimée sur les réseaux sociaux et a exprimé son émotion en partageant une vidéo de l'Ave Maria chantée par l'israélienne Noa. 

 

Le Président du BnaiBrith France, Philippe Meyer a déclaré son "émotion et effroi à la vue des images terribles de #NotreDame en feu" tout en témoignant de la solidarité du Bnai Brith France à "nos amis catholiques" face à la tragédie qui ravageait "ce symbole fort de #Paris et de la #France [...] notre patrimoine à tous".

 

Dans le monde

Le Comité des députés des Juifs britanniques a également exprimé sa solidarité. «Nos pensées avec les parisiens et toute la France. La dévastation de tout lieu de culte est une tragédie, en particulier #NotreDame, qui occupe une place particulière dans le cœur de tant de personnes, en particulier de catholiques », a tweeté l'organisation.

 

"Le Congrès juif mondial et nos communautés affiliées dans plus de 100 pays se tiennent aux côtés des Français et de l'Eglise catholique face à l'inimaginable dévastation de la cathédrale Notre-Dame, un coup dur porté à la cœur de Paris ", a déclaré lundi le président du Congrès juif mondial Ronald S. Lauder dans un communiqué.

 

Et en Israël ?

Le président Reuven Rivlin s'est exprimé sur les réseaux sociaux, notamment à travers plusieurs tweets. Symboliquement, ces derniers ont même été publiés directement en français.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a quant à lui envoyé lundi soir ses condoléances à Paris. "Je regrette profondément l'incendie de la cathédrale Notre-Dame à Paris", a déclaré Netanyahu. "C’est un site patrimonial pour la culture et la religion de la France et de l’humanité dans son ensemble. Nous attendons avec intérêt le succès des efforts de lutte contre les incendies."

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.