Actualités
|
Publié le 3 Octobre 2019

Culture - Hommage à Hanokh Levin au Théâtre de la Ville de Paris

Pour marquer les vingt ans de la disparition de Hanokh Levin, grand dramaturge israélien, sa voix unique sera célébrée en français et en hébreu par ceux qui l'ont pratiqué et qui feront entendre la vivacité de son théâtre.

Hanokh Levin laisse derrière lui une œuvre impressionnante qui en fait l'une des figures majeures de la culture israélienne d'aujourd'hui.

Dès les années soixante, ses premiers spectacles de cabaret pal itique, écrits au vitriol, font scandale. Humaniste, révolté par les guerres successives qui traversent son pays, il se penche aussi sur la condition humaine, sur ces petites gens confrontées à leur incapacité à vivre, puis reprend quelques grands mythes pour les tordre et inventer sa propre forme de tragédie contemporaine.

Il crée ainsi un langage théâtral totalement singulier, mélange de provocation, de poésie, de quotidien, d'humour et de formidable générosité. D'une envergure qui dépasse de loin les frontières de son petit pays pour toucher l'universel, Hanokh Levin a su transformer la douleur inhérente à sa lucidité accrue, la révolte face à l'injustice, l'impuissance fondamentale devant l'horreur, en une force de frappe aussi jubilatoire qu'effroyable.

 

Au programme:

Mises en lecture d'extraits de pièces dirigées par Cécile Backès, Laurent Brethome, Laurent Gutmann et Clément Poirée - interprétées par Salima Boutebal, Antoine Herniotte et Éric Petitjean.

Dialogue avec Lilian Barreto, comédienne et veuve du dramaturge et les traductrices Jacqueline Carnaud et Laurence Sendrowicz, modéré par son éditeur et agent en France, Pierre Banos (éditions Théâtrales).

Extraits de «Marchands de caoutchouc», première pièce de Levin montée en France, dans une mise en scène de Jacques Nichet, par les comédien·ne·s qui l'ont créée : Christine Murillo, Jean Benguigui et Wojtek Pszoniak.

Extraits du spectacle musical israélien «Oye Elias, Elias» en hébreu surtitré, mis en scène et interprété par Lilian Barreto, Dror Keren et Moni Moshonov, accompagné·e·s au piano par Tal Blecharovich. Ce cabaret, créé en Israël par trois des comédiens les plus renommés de leur pays propose un nouveau choix de sketches et de chansons tirés des différents cabarets écrits par Hanokh Levin au fil du temps. C'est un spectacle qui parle d'espoir et de désespoir, d'amour, de luxure, de déception, de rêves brisés, d'occasions manquées ... bref, de nos vies qui un jour se termineront inéluctablement.

 

Le 7 octobre à 20h à L'Espace Cardin.

Entrée libre

Réservation obligatoire : culture.RSVP@paris.mfa.gov.il / 01 40 76 54 89

 

Source : Théâtre de la Ville

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.