Actualités
|
Publié le 24 Avril 2020

Culture - Le Mahj chez vous : Portrait de Claire Maratier

La France est confinée et, comme tous les musées, le MahJ est fermé, mais il reste à vos côtés pour vous instruire, vous divertir, vous amuser, vous émerveiller, vous émouvoir.

Le mahJ chez vous #9 : Portrait de Claire Maratier 

En avant-goût de l’exposition « Chagall, Modigliani, Soutine… Paris pour école, 1905-1940 », dont le vernissage était prévu le 1er avril et que nous espérons ouvrir en juin, nous consacrons notre lettre du jour à l’École de Paris à travers un portrait filmé de Claire Maratier (1915-2013).

Fille du peintre Michel Kikoïne (1892-1968), Claire grandit à la Ruche, entourée d’artistes, pour la plupart des immigrés juifs d’Europe de l’Est. Elle évoque ses souvenirs dans cet entretien réalisé par Isabelle Filleul de Brohy.

Le nom de Claire Maratier est indissociablement lié au développement du mahJ : généreuse donatrice, elle a contribué à l’achat de la première œuvre des collections du musée, une rare cabane de Soukkot datée de la fin du XIXe siècle

Elle est également à l’origine d’un fonds d’œuvres d’artistes de l’École de Paris : Henri Hayden, Kikoïne, Pinchus Krémègne, Louis Marcoussis, Jules Pascin, Chaïm Soutine. En 2003, la création de la fondation Pro mahJ, à son initiative, permet depuis cette date de soutenir les activités du musée et d’enrichir ses collections.

Pour les plus jeunes : Attentifs à nos jeunes visiteurs, nous leur proposons aujourd’hui de se familiariser eux aussi avec l’École de Paris en réalisant un collage cubiste à la façon de l’artiste polonais Louis Marcoussis (1878-1941).

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.