Actualités
|
Publié le 6 Juin 2017

#Histoire #1967 - Lorsque Raymond Aron accusa de Gaulle d’avoir réhabilité l’antisémitisme...

Quelques mois après la conférence de presse du général de Gaulle du 27 novembre 1967 où il déclarait que les juifs étaient "un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur", R. Aron publie "De Gaulle, Israël et les juifs" où il exprime son indignation et sa colère.

De Gaulle avait en effet déclaré : "On pouvait se demander, en effet, et on se demandait même chez beaucoup de juifs, si l’implantation de cette communauté sur des terres qui avaient été acquises dans des conditions plus ou moins justifiables et au milieu de peuples arabes qui lui étaient foncièrement hostiles, n’allait pas entraîner d’innombrables, d’interminables frictions et conflits.

Certains même redoutaient que les juifs, jusqu’alors dispersés, qui étaient restés ce qu’ils avaient été de tout temps, un peuple d’élite, sûr de lui- même et dominateur, n’en viennent, une fois qu’ils seraient rassemblés, à changer en ambition ardente et conquérante les souhaits très émouvants qu’ils formaient depuis dix-neuf siècles : "L’an prochain à Jérusalem" ». Aron accuse de Gaulle d’avoir réhabilité l’antisémitisme. En même temps il affirme : "Aucun juif ne doit imposer silence aux antisémites en rappelant le malheur d’hier, si démesuré qu’il ait été". Et de préciser : "Ce n’est pas à nous, juifs, de vanter nos mérites ou de dénoncer ceux qui ne nous aiment pas".

A lire :
De Gaulle a solennellement réhabilité l’antisémitisme
De Gaulle et les juifs
Raymond Aron analyste du conflit israélo-arabe

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.