Actualités
|
Publié le 10 Janvier 2020

Hyper Cacher - Cérémonie d'hommage à la mémoire des victimes de l'attentat de l'Hyper Cacher

Jeudi 9 janvier 2020, à l'occasion du triste cinquième anniversaire de l'attentat de l'Hyper Cacher, le Crif a organisé un rassemblement en mémoire des victimes.

Hier soir, jeudi 9 janvier 2020, cinq ans après le terrible attentat de l'Hyper Cacher, le Crif a appelé au rassemblement en mémoire des victimes.

Les familles et proches des victimes ainsi que quelques otages de l'attentat étaient présents à la cérémonie. Le Crif tient d'ailleurs à leur réaffirmer son soutien sans faille.

Cette cérémonie est organisée chaque année par le Crif pour eux. Vous étiez par ailleurs nombreux à vous rassembler et à vous recueillir sur les lieux du drame à nos côtés.

De nombreuses personnalités publiques et politiques ont répondu présentes à l'invitation du Crif et ont assisté à la cérémonie. Parmi elles, Christophe Castaner, Ministre de l'Intérieur, Nicole Belloubet, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Laurent Nuñez, Secrétaire d'État auprès du ministre de l’intérieur et Emmanuelle Wargon, Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire.

Anne Hidalgo, Madame la Maire de Paris et de nombreux maires d’arrondissements, Meyer Habib, Député des Français de l'étranger de la 8ème circonscription, François Pupponi, Député du Val d’Oise, Frédéric Potier de la DILCRAH, Benjamin Griveaux et Cédric Villani, candidats aux municipales, étaient également présents.

Elisabeth Pelsez, Déléguée interministérielle d'aide aux victimes, et David Assouline, vice-Président du Sénat, ont aussi assisté aux commémorations. Tout comme Aglaïa Balta, Ambassadrice de Grèce en France. Les Ambassadeurs d'Israël en France et des Etats-Unis en France étaient représentées.

Des représentants religieux et communautaires, parmi lesquels Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, Ariel Goldmann, Président du Fonds Social Juif Unifié et Joël Mergui, Président du Consistoire, Michel Gugenheim, Grand Rabbin de Paris, Philippe Meyer, président de Bnaï Brith, Noémie Madar, présidente de l’UEJF et M. Hassen Chalghoumi, Imam de Drancy ont aussi assisté au rassemblement. 

Riss et Marika Bret, du journal Charlie Hebdo ainsi que des représentants de la Préfecture de la Région Île de France et de la Préfecture de police de Paris étaient également présents.

La cérémonie a été rythmée par l'allumage de onze bougies en mémoire des quatre victimes de l'Hyper Cacher, Yoav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham et François-Michel Saada, des victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, des forces de l'ordre assassinées dans l'exercice de leur fonction, des victimes de l’antisémitisme dans le monde, de Sarah Halimi, de Mireille Knoll et de toutes les victimes du terrorisme en France et dans le monde.

Cette année, avant l’allumage de la bougie en mémoire de Sarah Halimi, le président du Crif, Francis Kalifat, a tenu à s’exprimer sur le meurtre de Sarah Halimi, insistant sur la nécessité d'un procès. En effet, le 19 décembre dernier, la Cour d'Appel de Paris avait annoncé conclure à l'irresponsabilité pénale de l'assassin de Sarah Halimi.

"Cette décision prive les enfants et la famille de Sarah Halimi du procès indispensable à l’apaisement et à la sérénité auxquels ils ont droit. Cette décision prive, à ce stade, la France du procès de l’antisémitisme", a-t-il déclaré. "La France a besoin de ce procès pour faire son chemin dans sa longue lutte contre l’antisémitisme, car pour Sarah Halimi, l’application des règles de droit, indispensables dans une démocratie, n’épuise pas le débat".

"Nous attendons bien sûr avec angoisse et inquiétude mais aussi avec confiance l’examen du pourvoi formé devant la cour de cassation car il ne peut y avoir de droit sans justice" a-t-il ajouté.

Le rassemblement s'est conclu par la récitation du Kaddish, la prière pour les morts, par le Rabbin Hattab, père de Yoav Hattab, une des quatre victimes de l’Hyper Cacher. Puis par le chant de la Marseillaise, voulant rappeler les valeurs républicaines qui font la grandeur de la France, et entonné en chœur par le public.

Chacun a ensuite pu allumer une bougie en mémoire des victimes. 

Ce jeudi soir, devant l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, la nation a su montrer, une fois de plus, son indéfectible soutien à ses disparus.

Crédit photo : ©Alain Azria

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.