Actualités
|
Publié le 13 Février 2019

Iran - Révolution islamique : l'Iran, 40 ans après

Cette semaine, l’Iran célèbre le 40ème anniversaire de la Révolution islamique. Sur fond de crise sociétale, économique, politique et religieuse, cette célébration en est-elle vraiment une ? Cette newsletter spéciale propose un regard sur l'Iran à travers les missions et les problématiques du Crif. Entre un régime totalitaire théocratique et une société qui s'en échappe tant qu'elle le peut, destination l'Iran.

Jour férié en Iran, le 22 bahman du calendrier iranien commémore le renversement du régime impérial du Chah Mohammad Réza Pahlavi, le 11 février 1979, dix jours après le retour d'exil, triomphal, de l'ayatollah Rouhollah Khomeiny, père fondateur de la République islamique d'Iran.

Quarante ans après la révolution islamique, le bilan n'est pas à la fête. 

Dirigé depuis 40 ans par un régime totaitaire théocratique, contrôlé par le guide suprême Ali Khamenei, et le Président iranien Hassan Rouhani, l'Iran subit les exaction d'un pouvoir politique entièrement tourné vers les lois islamiques. En résulte une société privée de ses libertés fondamentales, victime de censure et d'intimidations en tout genre. 

Les droits les plus basiques y sont bafoués. Celui d'aimer librement et sans contrainte, celui de voyager seule ou de travailler pour une femme - sous le joug permanent de l'autorité de son mari, celui de chanter en public, de retirer son voile ou de revendiquer des positionnements jugés néfastes par le pouvoir. Ainsi, des centaines d'Iraniens sont persécutés et souvent contraints de fuir leur pays.

Sur la scène internationale, l'Iran s'est aussi illustrée par ses positions largement condamnées par la communauté internationale quant à Israël et sa légiimité à exister. Répétée à plusieurs reprises par les dirigeants iraniens, la volonté du pouvoir de "rayer Israël de la carte" a positionné l'Iran comme l'ennemi principal de l'Etat hébreu, en menaçant continuellement sa sécurité.

Le négationnisme d'état de l'Iran n'est malheureusement plus à prouver depuis la création d'un concours de caricatures de la Shoah (ndlr. concours arrêté en 2016) et les nombreuses accointances du régime iranien avec des négationnistes notoires, Dieudonné en tête de liste. 

L'Iran s'est également peu à peu isolé sur le plan géopolitique, contraint à de lourdes sanctions liées notamment à sa prolifération nucléaire. La fabrication et la potentielle utilisation de missiles balistiques inquiète désormais vivement l'Union européenne.

Défenseur des droits de l'Hommes, des libertés fondamentales de chacun et engagé dans un combat contre la haine et le négationnisme, le Crif propose ici son regard sur la situation de l'Iran, 40 ans après la Révolution islamique. Vous trouverez aussi des articles sur l'engagement risqué des Iraniens pour le dialogue, l'ouverture et la paix.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.