Actualités
|
Publié le 10 Mars 2020

La minute Geek - Échapper aux fake news : toutes les nouvelles initiatives

Chaque semaine, le Crif vous propose une plongée dans le monde de la tech et de ses outils. Mettez votre costume de geek, c'est parti !

En cette fête de Pourim, où l’on ne sait plus « qui est qui », voici un point sur toutes les nouvelles initiatives permettant d’échapper aux fake news, de plus en plus présentes, et de plus en plus crédibles.

Les réseaux sociaux, que ce soit à l’approche d’élections, et aussi suite à l’épidémie de Coronavirus, ont mis la main à la pâte afin de minimiser l’impact des fausses informations, qui peuvent avoir des effets désastreux sur la population (influence de vote, mouvements de paniques etc…).

Voici les meilleures références et initiatives pour « debunker » une fake news :

AFP Factuel :

Nous vous en parlions déjà l’an dernier. AFP factuel https://twitter.com/AfpFactuel

Ce compte Twitter identifie les fake news les plus populaires, les vérifie, et communique le résultat. En ce moment très occupés avec le Covid-19, ces journalistes traitent de tous types de sujets : conflits à l’étranger, faits divers, terrorisme, élections… et d’une manière générale tout ce qui fait le buzz.

Capture d’écran du compte Twitter d’AFP Factuel

Les réseaux sociaux en alerte

Des faux comptes ont fait leur apparition dans le but de semer la panique. Ainsi, un faux compte du « Andover Hospital » en Angleterre s’est mis à diffuser de fausses informations. Alerté, Twitter a immédiatement fermé ce compte et des comptes similaires.

Faux compte Twitter, fermé depuis

Twitter lance le signalement « manipulated media »

C’est une première : Twitter a maintenant la possibilité d’insérer sous un article ou une vidéo la mention « manipulated media » (média sous influence). La première utilisation de cette mention s’est faite pour une vidéo de Joe Biden, postée par Dan Scavino. Toutes les infos se trouvent dans cet article https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/twitter-premiere-moderation-de-video-manipulee-sur-un-retweet-de-donald-trump-n148085.html

Vidéo labellisée « manipulated media » par Twitter

Reuters et Facebook : l’alliance contre les Fake News

Facebook a été victime de nombreuses fake news, et particulièrement de deep fakes, ces vidéos manipulées plus vraies que nature, qui peuvent vous faire croire n’importe quoi. Ainsi, le réseau social s’est associé avec Facebook en février 2020, afin de lutter contre la désinformation. Des journalistes de Reuters sont désormais dédiés à détecter et signaler tous les contenus frauduleux, pour une navigation plus saine et sans manipulation. Par ailleurs, les fact checkers vérifient aussi les fake news diffusées sur Instagram, qui appartient à Facebook.

Exemple de Fake news détectée par l’équipe de Reuters

 

Sophie Taïeb

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.