Actualités
|
Publié le 7 Janvier 2014

Le B’nai B’rith France se joint à l'appel à manifester lancé par les FFDJF

Le B’nai B’rith France se joint à l'appel à manifester lancé par les Fils et les Filles des déportés juifs de France pour que les représentations à caractère antisémite de Dieudonné soient interdites 

Le pays des droits de l’homme a toujours su faire face à l’adversité. Qu’il aille au bout de sa dignité, qu’il oppose son honneur à l’horreur.

Le BBF se réjouit que la France ait enfin décidé d’en finir avec l’antisémitisme de M. Dieudonné, sous l’impulsion décisive de Monsieur le Ministre de l’Intérieur, soutenu par Monsieur le Président de la République. Ce sinistre personnage vomit en permanence sa haine des juifs, en appelle à « M. Patrick Cohen dans les chambres à gaz », ridiculise à longueur de journée la Shoah, ayant une influence exécrable sur des esprits désorientés prêts à rejoindre le pire dans ce qui n’est ni rire ni comique. Mais le BBF rappelle que cet individu continue son commerce lucratif, comprenant la vente de nombreux objets, via sa compagne et sa mère, en prétendant ainsi être insolvable, et par de nombreuses représentations tant dans son théâtre parisien qu’en s’apprêtant à entamer une tournée, une tournante de la haine, dans toute la France. Cette dernière doit commencer jeudi prochain à Nantes, et les Fils et Filles des déportés juifs de France ont appelé à y manifester mercredi pour demander l'interdiction de son meeting antisémite. Le BBF se joint à cet appel. Il serait incompréhensible que ce personnage continue à défier la France entière mobilisée contre lui. Il y va des valeurs universelles de la France. Il y va d’une raison élémentaire, d’un entendement basique, d’un pays dressé contre une pathologie individuelle toxique. Le pays des droits de l’homme a toujours su faire face à l’adversité. Il a fait le plus difficile face à M’bala M’bala. Qu’il aille au bout de sa dignité, qu’il oppose son honneur à l’horreur.

Nos réseaux sociaux en direct

Disparition de Marcel Gottlieb, dit Gotlib.
A 82 ans, le père de Gai Luron a définitivement posé son crayon ce 4 décembre 2016.

http://bibliobs.nouvelobs.com/bd/20161204.OBS2146/gotlib-le-dieu-de-notr...

| December 5, 2016 | Hadas Ben Aroya's senior film, 'People That Are Not Me', created as part of her studies at the Tisch School of Film at Tel Aviv University, has won first prize at the prestigious Mar del Plata film festival, the most important festival in Latin America. The film deals with the…

Salle pleine à la #ConvCrif pour la table ronde spéciale Boycott. #StopBoycott

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.