Actualités
|
Publié le 19 Avril 2019

L'info qu'il ne fallait surtout pas manquer - Qui est l'Arabe israélien qui possède le Hamets du pays pendant Pessah ?

Toutes les semaines, le Crif vous propose la rubrique "L'info qu'il ne fallait surtout pas manquer". Cette info, vous l'aurez compris, c'est LA petite pépite de la semaine. Cette semaine, ce qu'il ne fallait surtout pas manquer, c'est...

...l'Arabe israélien qui rachète tout le Hamets du pays pendant Pessah

Pendant la fête de Pessah, pour rappeler le pain non levé que les Hébreux consommèrent en quittant l’Égypte, les Juifs cesse de manger ou même d’avoir en notre possession toute forme de hamets depuis la mi-journée de la veille de Pessa’h jusqu’à la fin de la fête.

Le hamets  désigne un grain qui a levé. Il s’agit donc de toute nourriture ou boisson contenant ne serait-ce qu’une trace de blé, d’orge, de seigle, d’avoine, d’épeautre ou de leurs dérivés qui n’ont pas été surveillés de manière à en empêcher la fermentation. Le pain, les gâteaux, les biscuits, les céréales, les pâtes et la plupart des boissons alcoolisées en font partie.

Mais alors comment faire pour ne plus avoir de Hamets en sa possession ? Le vendre ! Oui, mais à qui ?! La plupart des Juifs le vendra à une personne non-juive et le rachètera après la fête. L'Etat d'Israël a trouvé une solution pour vendre l'intégralité du Hamets du pays (présent dans les supermarchés ou les restaurants par exemple) : le vendre à un citoyen israélien, non juif. 

Cette personne s'appelle Hussein Ismaïl Jaber et habite à Abu Gosh, à côté de Jérusalem. C’est lui qui depuis 21 ans, achète et possède chaque année le h’ametz de tout le pays durant la fête de Pessah !

Chaque année, avant la fête, Hussein Ismaïl Jaber rencontre les deux grands rabbins d’Israël ainsi que le ministre des Finances, et c’est au grand rabbinat que se déroule la cérémonie officielle de transaction par laquelle il se rend propriétaire du h’ametz de tout le pays. "C’est pour moi un immense honneur de rencontrer chaque année ces personnalités", avoue-t-il.

Pour Hussein Ismaïl Jabe, cette transaction, c'est - littérallement - du pain bénit ! 

Hag Sameah !

Sources : JewBuzz, LPH Info

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.