Actualités
|
Publié le 6 Janvier 2020

Mémoire - 27 janvier 2020 : Le Congrès juif mondial marquera le 75ème anniversaire de la libération d'Auschwitz

L'Ambassadeur Ronald S. Lauder, Président du Congrès juif mondial (WJC) et Président de la Fondation pour la mémoire d'Auschwitz-Birkenau rejoindra plus de 100 survivants de l'Holocauste et chefs d'État d'au moins 22 pays, le 27 janvier 2020, pour le événement mémoriel officiel marquant le 75ème anniversaire de la libération d' Auschwitz-Birkenau sur le site de l'ancien camp de concentration nazi.

S'adressant aux invités au nom des Piliers du Souvenir, donateurs privés qui soutiennent la Fondation Auschwitz-Birkenau et sa mission de préserver l'authenticité du site commémoratif, Ronald S. Lauder mettra en évidence la nécessité d'éduquer sur la Shoah et l'importance de préserver les artefacts et les structures qui subsistent.

«Je suis honoré d'avoir l'occasion de me tenir aux côtés de bon nombre des derniers survivants restants pour cette occasion solennelle, car ensemble nous célébrons les 75 ans de la libération de ce terrible endroit. Le site commémoratif reste à jamais un rappel brutal des horreurs déclenchées par l'antisémitisme », a déclaré l' ambassadeur Lauder . «Le 27 janvier, nous honorerons la mémoire des 6 millions de juifs que les nazis ont tués simplement parce qu'ils étaient juifs, dont près d'un million de juifs assassinés à Auschwitz-Birkenau. En préservant la mémoire de la Shoah et en reconnaissant l'urgence de l'éducation à la Shoah, nous pouvons nous assurer que les générations futures comprennent vraiment la haine profonde et totale ainsi que la tentative des nazis d'anéantir la communauté juive européenne et veiller à ce qu'elle ne se reproduise plus jamais. »

Lorsque Ronald Lauder a visité Auschwitz pour la première fois avec sa famille en 1987 alors qu'il était ambassadeur des États-Unis en Autriche, il a constaté un état de délabrement menaçant la disparition du site historique. Il s'est engagé à sa préservation pour les générations futures, faisant venir peu après des conservateurs de l'aile égyptienne au Metropolitan Museum of Art de New York pour évaluer les besoins et créer un plan. Ronald Lauder, avec l'aide des survivants d'Auschwitz Kalman Sultanik et Ernest Michel, a levé 40 millions de dollars de 19 pays pour assurer la préservation du site.

En 2003,avec le soutien financier de la Fondation Ronald S. Lauder, le Mémorial et musée d'Auschwitz-Birkenau a ouvert ses Laboratoires de conservation. La mission du laboratoire est de conserver les traces matérielles du camp, y compris chaque chaussure, chaque document et chaque bâtiment qui restent sur le site.

Aujourd'hui, l'Ambassadeur Lauder reste profondément impliqué dans la préservation du site commémoratif grâce à son rôle de président de la Fondation Auschwitz-Birkenau Memorial (ABMF), une organisation à but non lucratif basée à New York pour soutenir la mission de la Fondation Auschwitz-Birkenau à Varsovie. Sous la direction de Ronald Lauder, l'ABMF a largement contribué au fonds de dotation Piliers du Souvenir pour la préservation du site commémoratif. 

De plus, sous la direction de l'ambassadeur Lauder, l'ABMF organise la délégation des survivants au 75ème anniversaire. Un groupe de plus de 100 survivants d'Auschwitz-Birkenau et leurs familles, venant des États-Unis, du Canada, d'Israël, d'Australie et de plusieurs pays européens pourront ainsi participer aux événements de commémoration officiels. 

«Rien n'est plus important pour le 75ème anniversaire de la libération d'Auschwitz que la présence des survivants de cet horrible endroit pour témoigner et aider le monde à se souvenir», a déclaré l'ambassadeur Lauder. «Les survivants sont le lien direct. C'est pourquoi je suis prêt à faire tout ce qui est nécessaire pour les ramener. Laissez le monde les voir, laissez le monde les entendre, faites en sorte que le monde se souvienne. »

 

Contexte du travail du Congrès juif mondial pour protéger la mémoire de l'Holocauste

Le CJM s'est engagé à préserver la mémoire de l'Holocauste et des millions de Juifs et d'innombrables communautés juives détruites pendant l'Holocauste, et à défendre les intérêts de ses survivants et de leurs familles. Le WJC s'efforce de sensibiliser le public aux dangers de l'oppression et des persécutions religieuses, raciales et ethniques. Aux États-Unis aujourd'hui , 41% des adultes ne peuvent pas identifier ce qu'Auschwitz était ou est, et 11% des adultes - un chiffre qui atteint plus d'un cinquième pour les adultes de 18 à 34 ans - n'ont pas entendu ou ne savent pas s'ils ont entendu parler de l'Holocauste.

Le Congrès juif mondial lancera sa quatrième édition annuelle, la campagne internationale #WeRemember le 13 janvier, qui se prolongera jusqu'à la Journée internationale du souvenir de l'Holocauste le 27 janvier. La campagne interactive vise à susciter un dialogue mondial sur la nécessité d'une meilleure éducation à la Shoah, plus importante et plus répandue. 

La campagne invite les participants à se prendre en photo en tenant une pancarte avec les mots «Nous nous souvenons» (We Remember), puis à partager la photo sur les réseaux sociaux. 

Le WJC demande également aux participants de partager un lien vers AboutHolocaust.org , un site Web créé en partenariat avec l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), qui vise à fournir aux gens du monde entier des faits et des informations de base sur le plus grand crime. dans l'histoire humaine.

Source : Congrès Juif mondial

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.