A lire, à voir, à écouter
|
Publié le 30 Novembre 2005

Un dossier du bimestriel Diplomatie : « Israël, l’heure de vérité »

Le magazine Diplomatie est né en 2002 autour d'un projet éditorial singulier : publier un magazine français consacré aux relations internationales et aux conflits contemporains, financièrement et politiquement indépendant, à destination d'un large public francophone et dont la ligne éditoriale allierait rigueur d'analyse, ouverture d'esprit et impartialité face aux grandes problématiques internationales. Pour atteindre cet objectif, la rédaction s'est constituée autour de chercheurs et d'analystes, tous attachés à rendre compte des nouvelles réalités géopolitiques contemporaines, indépendance d'esprit et curiosité intellectuelle. La direction de la rédaction est assurée par Alexis Bautzmann, le fondateur de ce magazine.



Le magazine (numéro 17 - novembre - décembre 2005) est consacré à « Israël, l’heure de vérité. » (pp. 42-67). Des cartes, des photographies, de nombreuses références bibliographiques et un atlas de la géopolitique d’Israël, enrichissent ce dossier, dont nous conseillons la lecture.

Dans un premier article : « Israël Palestine, anatomie d’un conflit », Frédéric Encel (professeur de relations internationales à l’ESG-Paris) rappelle à juste titre que le conflit israélo palestinien est « suffisamment complexe pour ne laisser de surcroît des idéologues le tourner en mélodrame. » Contrairement au lieu commun en vogue, estime l’auteur, « ce conflit n’est ni le moteur ni l’épicentre des guerres au Moyen-Orient. » Il est en revanche « instrumentalisé par des régimes autoritaires soucieux de soulager à bon compte la misère et l’oppression qu’ils engendrent dans leur propre population ».

Dans un entretien, Freddy Eytan (journaliste et ancien diplomate), rappelle ce qu’est la géopolitique d’Israël. Selon lui, il existe actuellement plusieurs menaces qui pèsent directement sur l’échiquier géopolitique d’Israël :

- Le terrorisme contre des cibles israéliennes et juives (à travers le monde)

- Les menaces du Hezbollah au Liban, des mouvements Hamas et Djihad soutenus par la Syrie et Al-Qaïda ;

- La menace iranienne –missiles à longue portée et bombe nucléaire.

- La situation de l’économie israélienne qui devient instable, en dépit du fait que le PNB a augmenté de plus de 5%. Le fardeau de la défense n’a pas été allégé et représente plus d’un tiers du budget national et un autre tiers sert au remboursement de la dette extérieure. Les disparités sociales demeurent, selon l’auteur, toujours un élément inquiétant de la société israélienne, qui est une société « d’immigration et de consommation » par excellence.

Concernant plus précisément les relations entre Paris et Jérusalem, Freddy Eytan remarque qu’il y a « un rapprochement des positions ». La France a fait « une distinction, pour la première fois, entre les relations bilatérales et la solution du problème palestinien. » Les relations franco-israéliennes sont donc devenues plus « rationnelles » et « moins passionnelles », et se « trouvent aujourd’hui au beau fixe », estime-t-il.

Dans un entretien, Claire Snegaroff et Michael Blum (journalistes, auteurs de Qui sont les colons ? Une enquête, de Gaza à la Cisjordanie, Paris : Flammarion, 2005, 369 p.), expliquent qu’après le départ de Gaza, « il n’y a pas eu de « traumatisme » collectif. Les soldats ont été longuement préparés par des psychologues et à leur tour, ils ont souvent eu une attitude bienveillante et quasiment maternante à l’égard des colons qu’ils venaient évacuer. Les Israéliens qui suivaient l’évacuation des colonies sur leurs écrans de télévision ont vu que cela s’était finalement relativement bien passé. Aujourd’hui, ils savent qu’il est possible d’évacuer un grand nombre de colons sans sombrer dans la guerre civile ». Enfin, dans deux derniers articles de ce dossier, Joseph Henrotin (Rédacteur en chef-adjoint de la revue Défense et Sécurité Internationale (DSI), chercheur au Centre d’Analyse et de Prévision des Risques Internationaux - CAPRI) dresse un portrait intéressant de Tsahal.

Marc Knobel

Diplomatie, n° 17, novembre – décembre 2005, « Israël, l’heure de vérité », 6,50€.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.