Associations membres

Association des médecins israélites de France (AMIF)


Coordonnées

Adresse: 
326, bureaux de la Colline 92213 Saint-Cloud cedex
Tel: 
01 72 33 91 09
Fax: 
01 72 34 92 30

 

Lorsqu’elle est fondée, en 1948, par le docteur Benjamin Ginsbourg entouré d’Elie Azérad, Daniel Wal et de quelques autres pionniers, l’AMIF, Association des Médecins Israélites de France, qui se veut, dès sa naissance, apolitique, se donne entre autres objectifs de combattre l’antisémitisme, notamment en milieu médical, par tous les moyens, judiciaires et extra-judiciaires, d’aider les médecins victimes des persécutions nazies, à récupérer leurs cabinets spoliés sous l’Occupation et de créer des liens d’amitié entre tous les médecins juifs de France, sans considération de leur éventuelle appartenance politique. 

Autre objectif : constituer un Conseil de médecins hautement qualifiés auquel pouvaient avoir recours, pour avis technique, les différentes œuvres sociales et sanitaires de la communauté juive. Ce n’est qu’en 1952 qu’une première assemblée générale est convoquée. Elle porte à la tête de l’AMIF le docteur Elie Azérad.

En 1974, un groupe de médecins juifs de la banlieue parisienne, après avoir envisagé de créer une association spécifique, décide d’adhérer collectivement à l’AMIF, renforçant considérablement ses effectifs. Très vite, l’AMIF noue des liens, à travers le monde entier, avec les médecins et les dentistes francophones, tout particulièrement en Israël. L’AMIF, qui a toujours été et reste un lieu d’échanges entre médecins sur les problèmes de société, est présente sur tous les fronts de l’action en faveur d’Israël et des communautés juives en général. Dans les années soixante, l’AMIF a participé activement à l’aide et à l’installation des médecins juifs rapatriés d’Afrique du Nord.

Par ailleurs, l’AMIF a vocation à attribuer des bourses à des étudiants et à de jeunes médecins. Dans une profession marquée par le cloisonnement des spécialités et des modes d’exercice, l’AMIF est avant tout un lieu d’échange et de dialogue entre les médecins généralistes et spécialistes et entre les médecins de ville et hospitaliers. Les réunions régulières de l’AMIF se partagent de façon équilibrée entres des interventions à caractère médical et des conférences à caractère culturel ou politique au cours desquelles se sont exprimées les personnalités les plus prestigieuses du monde politique, intellectuel et religieux.

Dès 1952, l’AMIF a ajouté une corde précieuse à son arc en créant une revue mensuelle de qualité, le JAMIF (Journal de l’AMIF) qui constitue un lien privilégié entre ses membres, en France, en Israël et dans la sphère francophone, lui permettant de rendre compte des réalisations médicales, notamment israéliennes .

Forte de très nombreux adhérents, l’AMIF, qui comporte des sections régionales à travers toute la France, est devenue, au fil des ans, l’interlocuteur privilégié de la communauté médicale juive et de l’ensemble des structures communautaires. Elle est membre du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France) au sein duquel elle dispose de trois délégués qui participent activement au fonctionnement de cette institution.

L’année 2007-2008 a été marquée par l’organisation, sous l’égide de l’AMIF et du département « Culture » du FSJU (Fond Social Juif Unifié), d’un cycle exceptionnel de conférences sur le thème « Médecine et Judaïsme », cycle qui a réuni, mois après mois, les meilleurs spécialistes autour de questions aussi diverses qu’intéressantes : sexualité, psychiatrie, diététique, esthétique…avec, pour point d’orgue, une soirée consacrée à « L’apport des médecins militaires juifs au IXe siècle » qui s’est déroulée dans la prestigieuse enceinte du Val de Grâce. Le succès de ce cycle de conférences a été tel qu’il sera reconduit en 2009.

Signalons également que, fidèle à l’esprit de devoir de mémoire de ses fondateurs, l’AMIF a mis sur pied, en 2007 une manifestation honorant ‘’les médecins Justes parmi les Nations ‘’ainsi qu’une soirée consacrée au ‘’procès des médecins de Nuremberg’’. En 2008, l’AMIF a organisé un voyage à Auschwitz auquel ont été invités des étudiants en médecine et des élèves infirmières.

Parmi les grands noms qui ont honoré l’AMIF en assumant des fonctions de responsabilité au sein de son Bureau, on peut citer : J. Weil, H.P. Klotz , J.Cahana, G. Schaison, Ch. J. Menkès, M. Hayat, Ch. Frèche, D. Bellaïche et surtout Hubert Dayan qui fut pendant 30 ans le Secrétaire général.

L’AMIF est actuellement présidée par le professeur Robert Haïat.

Nos réseaux sociaux en direct

Pour la première fois, une école primaire près de la bande de Gaza produit son électricité.

#CultureJ - Le 14 février 1349, deux-mille juifs de Strasbourg - hommes, femmes et enfants - sont traînés au cimetière de la ville et brûlés vifs sur un immense bûcher. La peste noire vient de s'abattre sur l'Europe, et à une époque où on ne sait rien des bactéries, les coupables sont tout trouvés : les juifs !

Ailleurs en Europe, tout au long du moyen-âge, les juifs sont accusés d'empoisonner les puits, et rien n'empêche les massacres, pas même une bulle du pape.

Les progrès de la médecine ont effacé cette calomnie... Enfin presque : quelqu'un a trouvé le moyen de la répéter hier devant le Parlement européen (http://f24.my/292jmzZ)... Plus sur le pogrom de Strasbourg : http://bit.ly/28SNOL3. Bon week-end / shabbat shalom !

#ACTU - L'association des Amis du Crif pense fort aujourd'hui à son ami Hubert Allouche, président du Crif Languedoc-Roussillon qui s'est éteint ce matin. Un mensch.

#MémoireJ - C'est avec une immense tristesse que nous vous faisons part du décès d'Hubert Allouche, Président du Crif Languedoc-Roussillon. Hubert Allouche était un militant de longue date du Crif. Toutes nos pensées vont vers lui. Nous sommes de tout cœur avec sa famille.

Francis Kalifat, Président élu du Crif, a adressé ces mots : "Je suis atterré par la disparition d'Hubert. Le Crif est en deuil. Il vient de perdre un militant infatigable et déterminé qui a mené jusqu'au bout à Montpellier et dans la région un combat incessant pour la défense de la communauté juive et pour Israël."

Le Crif perd un grand Président régional, et moi je perds un ami. A sa femme, à ses enfants et à tous ses proches, j'adresse mes condoléances attristées et toutes mes pensées.

Hubert restera un exemple pour nous tous. Que sa mémoire soit bénie."

> Notre hommage sur le site du Crif : http://bit.ly/28Rzf9O

#MémoireJ - C'est avec une immense tristesse que nous vous faisons part du décès d'Hubert Allouche, Président du Crif Languedoc-Roussillon. Hubert Allouche était un militant de longue date du Crif. Toutes nos pensées vont vers lui. Nous sommes de tout cœur avec sa famille.

Francis Kalifat, Président élu du Crif, a adressé ces mots : "Je suis atterré par la disparition d'Hubert. Le Crif est en deuil. Il vient de perdre un militant infatigable et déterminé qui a mené jusqu'au bout à Montpellier et dans la région un combat incessant pour la défense de la communauté juive et pour Israël."

Le Crif perd un grand Président régional, et moi je perds un ami. A sa femme, à ses enfants et à tous ses proches, j'adresse mes condoléances attristées et toutes mes pensées.

Hubert restera un exemple pour nous tous. Que sa mémoire soit bénie."

> Notre hommage sur le site du Crif : http://bit.ly/28Rzf9O

Une équipe universitaire du Technion développe des nanomédicaments pour guérir le cancer de l’estomac...

Les leaders d'extrême-droite européens ont immédiatement réagi à l'annonce du résultat du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.