Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

Blog du Crif - Appliquons les lois, par Gil Taieb

21 Juin 2019 | 25 vue(s)
Catégorie(s) :

Au mois de septembre dernier Karim Amellal, Laetitia Avia et moi-même remettions à Monsieur le premier ministre Édouard Philippe notre rapport sur la haine contre le racisme et l’antisémitisme sur Internet.

Cette mission nous avait été confiée par le Président de la République lors du dîner du Crif. 

Après six mois de consultations et d’études, nous avons remis 20 propositions concrètes de lutte contre cette haine qui se diffuse sans contrôle.

Cette semaine, notre proposition de loi a été présentée et défendue par Laetitia Avia en commission des lois de l’Assemblée nationale.

Après l’adoption de nombreux amendements et des échanges fructueux, notre projet de loi a été adopté et sera enfin voté avant l’été.

Cette première bataille est un pas important dans la lutte contre la haine qui prolifère sur la Toile. Nous espérons qu’enfin, ce lieu magique d’échanges et de savoirs mais sans règles, se verra plus contrôlé face à ceux qui l’utilisent sous couvert d’anonymat et diffusent leurs messages haineux.

Ceci ne pouvant évidemment se faire sans la responsabilisation des Gafa et des fournisseurs d’accès. 

Cette loi mettra chacun devant ses responsabilités et sera contraignante tout en garantissant la liberté d’expression. 

Chacun sera comptable de ce qu’il écrit, publie ou diffuse.

Internet ne pourra plus, je l’espère,  être un espace incontrôlable et incontrôlé.

Certains, nous interpellent et nous objectent que des lois existent déjà mais qu’elles ne sont pas appliquées. J’ai fait le même constat et il en va de la responsabilité des juges et de la justice en générale, de faire appliquer les lois, certes avec pondération mais avec une indispensable rigueur et force. 

L’impunité arme le bras des criminels et des diffuseurs de haine. Les idéologues et autres gourous savent se jouer de la justice. Ils sont encore trop nombreux à y échapper !

J’en veux pour preuves et exemples, les M’Bala M’Bala, Soral et autres ordures, qui malgré les preuves et même condamnations à de la prison ferme, sont toujours en liberté.

Tant que de tels individus seront libres, la justice sera bafouée et tous nos efforts ridiculisés.

En cette veille du vote de notre loi contre la haine sur Internet, j’ose espérer que chacun assumera sa part du travail : nous, celle d’avoir proposé des moyens concrets pour mettre un frein à ce mal diffusé sur la toile; le législateur, celle de voter la loi et enfin à la justice de l’appliquer. Il en va de notre vivre ensemble et de l’avenir de nos démocraties menacées par tous les anciens et nouveaux démons.

 

Gil Taieb 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.