Blog du Crif - "Chichinette, ma vie d’espionne" : une espionne juive française pendant la Shoah

05 Novembre 2019 | 242 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Les jolies colonies de vacances... Il fait beau, il fait chaud, ça sent vraiment les vacances ! Cette semaine, nous vous proposons une série d'articles sur les mouvements de jeunesse juifs en France ! Aujourd'hui, découvrez le parcours d'une ancienne E.I. !

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

 

Dans le cadre du match de foot qui doit opposer le RC Strasbourg au Maccabi Haïfa FC, le Préfet de la Région Grand-Est a publié ce matin un arrêté inquiétant et profondément dérangeant. Je me suis entretenu avec le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l'Intérieur, et avec le Directeur de Cabinet du Préfet du Bas-Rhin. Un nouvel arrêté devrait être publié, supprimant notamment l'interdiction des drapeaux nationaux et des signes de soutien aux deux équipes.

"Les juges d’instruction viennent enfin de rendre leur décision dans le meurtre barbare de Sarah Halimi, dans une ordonnance rendue le 12 juillet dernier. Elles estiment qu’il existe des "raisons plausibles" de penser que le discernement du suspect était "aboli" au moment des faits. Si elle est sans surprise, cette décision reste difficilement justifiable."

Ma réaction après l'annonce du report du vote de l'Assemblée nationale pour l'adoption de la définition de l'antisémitisme de l'IHRA. L'Assemblée nationale a également annoncé qu'avant d'être examinée, la proposition de résolution serait réécrite.

Pages

« Chichinette, ma vie d’espionne », le documentaire consacré à Marthe Hoffnung-Cohn, une espionne française juive pendant la Shoah.

 

Aujourd’hui, Marthe Hoffnung-Cohn a 99 ans.

Et son combat, entamé il y a près de 74 ans, n’est toujours pas terminé.

Samedi soir, à l’Espace Saint-Michel, à l’issue de la projection du film-documentaire « Chichinette, ma vie d’espionne », consacré à l’histoire de sa vie, elle était là : Marthe Hoffnung-Cohn, surnommée Chichinette.

Élégante, souriante, dynamique, attachante et drôle, elle était là, accompagnée de son dévoué mari le Major Cohn, pour nous raconter son histoire.

Ce petit bout de femme est en réalité une bien grande dame. En témoigne son incroyable destin, sa force et sa détermination de toujours.

Marthe est une battante, une Résistante !

Réalisé par Nicola Hens, ce documentaire nous emmène à la découverte de l’incroyable histoire de Chichinette : la femme juive française qui espionna les nazis pour le compte des français pendant la Shoah.

De Los Angeles à Paris, en passant par Londres, au fil de leurs nombreux témoignages à travers le monde, nous en apprenons plus.

Du passé au présent, de l’Histoire à leur quotidien, ce documentaire retrace un itinéraire, l’histoire d’une vie : « Chichinette, ma vie d’espionne ».

 

Née sous le nom de Marthe Hoffnung, le 13 avril 1920, à Metz, elle est issue d’une famille juive française.

Originaire de Lorraine, Marthe et sa famille sont rapidement touchées par la Guerre. Lors de l’évacuation des civils de France le long de la ligne Maginot au début de la guerre (1939-1940), ils sont contraints de fuir. Tous se réfugient à Poitiers.

Marthe, sa sœur Stéphanie et quelques membres de sa famille s’engagent alors dans la résistance. Ils aident les familles juives à traverser la frontière vers la Zone libre.

Mais après l’arrestation de Stéphanie en 1942, désormais en danger, Marthe organise la fuite de sa famille vers la Zone libre.

Grâce à de faux papiers sans le tampon « Juif », sa famille traverse de nuit la frontière et échappe ainsi à l’arrestation et à la déportation.

Marthe entame alors ses études d’infirmière à Marseille.

Elle n’oublie pas pour autant son combat de résistante.

Elle se voit refuser d'entrer dans la Résistance. Mais cette forte personnalité ne s’arrête pas là. Elle est courageuse, jeune et déterminée. Elle peut aider, elle peut se rendre utile. Elle le sait.

Alors, à la libération de Paris, Marthe Cohn s’engage dans l’armée française en tant qu’infirmière. Elle est assignée au poste d’assistante sociale dans le 151ème régiment d’infanterie.

C’est ainsi que, par le plus grand des hasards, l’Histoire la rattrape.

C’est ainsi que, il y a 74 ans, Marthe Hoffnung-Cohn intègre les services de renseignement français et se retrouve à espionner les Allemands pour le compte des français.

Femme, française et juive, elle risqua sa vie pour collecter les précieuses informations qui facilitèrent l'avancée des troupes françaises en Allemagne.  

Découvrez son histoire dans le documentaire de Nicola Hens : « Chichinette, ma vie d’espionne ».

 

Chichinette, Ma vie d'espionne
 

Pour en savoir plus : « Chichinette, ma vie d’espionne » 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.