Blog du Crif - Les Jewish Diplomats du Congrès Juif Mondial en visite officielle à Berlin

16 Mai 2019 | 58 vue(s)
Catégorie(s) :

Une quarantaine de Jewish Diplomats* (« JDs ») du Congrès Juif Mondial venant de 20 pays se sont rendus à Berlin pour une réunion régionale du 14 au 16 avril 2019. Bras diplomatique du peuple juif, le Jewish Diplomatic Corps* (« JD Corps ») avait pour mission de conduire des réunions diplomatiques de haut niveau au Ministère Fédéral des Affaires Etrangères Allemand, à l’Agence Fédérale pour l´Education Civique et auprès de 14 ambassades basées à Berlin.

Lors de chacun de leur voyage, les membres du JD Corps en profitent pour donner du sens à leur lieu de rassemblement. Focus sur leur programme chargé.

Tout d’abord, ce voyage était l’occasion de souhaiter la bienvenue aux nouveaux membres du JD Corps et de les former & informer sur les missions du groupe. En effet, le JD Corps compte désormais plus de 300 JDs venant de près de 50 pays dans le monde.

La délégation présente à Berlin s’est rendue au Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe pour procéder à une cérémonie d’hommage et recueillement. Cela a renforcé l’importance de leur mission de défense du peuple juif à travers le monde.

Lors de leur rencontre avec la Secrétaire d’État du Ministère Fédéral des Affaires Étrangères, Antje Leendertse, les JDs ont exprimé leurs inquiétudes concernant la montée de l’antisémitisme, l’importance du devoir de mémoire, et le traitement injuste des organisations internationales (notamment l’ONU) à l’égard d’Israël. C’est avec beaucoup de respect que la Secrétaire d’État a salué le travail du WJC et a admis que le traitement d’Israël au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies (notamment sous l’objet n°7 de son agenda) était antisémite, sans pour autant proposer d’y remédier dans l’immédiat.

Leur rencontre avec Thomas Krüger, Directeur de l’Agence Fédérale pour l'Éducation Civique fut le moment de prendre conscience du travail exemplaire de l’Allemagne dans le devoir de mémoire et l’éducation des nouvelles générations afin de combattre tout type d’extrémisme. Abraham Lehrer, Vice-Président du Conseil Central des Juifs en Allemagne (équivalent du CRIF) a partagé les spécificités de la communauté juive allemande et a souligné ses nouveaux challenges qui, comme en France ou Royaume-Uni, émanent également de l’extrême gauche.

Les JDs ont eu l’honneur de rencontrer d’autres intervenants de renom comme Karina Häuslmeier, représentante adjointe des relations avec les organisations juives d’Allemagne, Dr. Felix Klein, coordinateur du gouvernement fédéral allemand à la lutte contre l'antisémitisme, Dr Maram Stern, directeur général adjoint du Congrès Juif Mondial chargé de la diplomatie, S.E. Jeremy Issacharoff, Ambassadeur d’Israël en Allemagne et le Rabbin Joshua Spinner, vice-président exécutif et directeur général de la Fondation Ronald S. Lauder.

Le dernier jour, les JDs ont conduit des réunions auprès de 14 ambassades (Australie, Autriche, Belgique, Espagne, Etats-Unis, France, Inde, Israël, Italie, Lituanie, Pérou, Roumanie, Royaume-Uni, Suède). Évoquant notamment les liens entre antisémitisme et antisionisme, le mouvement BDS, l’adoption de la définition de l’antisémitisme de l’IHRA, le traitement injuste d’Israël au sein des organisations internationales, le déménagement éventuel de leurs ambassades à Jérusalem…

En dernier lieu, les représentants français ont partagé une initiative peu connue, la nouvelle organisation française pour la restitution des biens culturels spoliés du fait du national-socialisme. Le but est de donner un nouvel élan à la recherche sur les œuvres spoliées et de renforcer l’action publique menée pour leur restitution (plus d’infos sur www.civs.gouv.fr).

Caroline M. Berdugo, Jewish Diplomat

* Le « Jewish Diplomatic Corps » (JD Corps), programme phare du Congrès Juif Mondial, est un réseau de jeunes professionnels juifs agissant dans le domaine de la diplomatie et de la politique publique. Il regroupe plus de 300 membres à travers près de 50 pays. Les membres, connus sous le nom de « Jewish Diplomats » (JDs), viennent d'un large éventail de milieux professionnels.

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.