Marc Knobel

Historien. Directeur des Etudes au CRIF

Des visages sur nos morts

14 Novembre 2015 | 5793 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Dimanche 12 janvier 2020, le Crif a organisé un voyage de mémoire à Auschwitz-Birkenau. À l'issue de cette journée, je me suis exprimé devant les participants. Voici les quelques mots prononcés.

 

 

Dans cette éditorial, je m'exprime sur les nombreux actes de haines survenus en France et dans le monde en 2019. Je formule également mes voeux de sécurité et de paix pour cette nouvelle année.

 

Gad Weil est le Président du MJLF (Mouvement juif libéral de France).

Meyer Habib, il y a ceux qui l'aiment et ceux qui l'ont en exècre. Mais on ne peut en aucun cas tolérer un tel déferlement de haine antisémite.

Discours prononcé lors de la Plénière de clôture.

Portrait de Gil Taïeb
Blog du Crif - Hors Normes
|
18 Octobre 2019
Catégorie : Actualité

Pages

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

--- C’est une enfant, elle devait avoir une douzaine d’années. On voit son visage, un petit sourire malicieux et l’on a ajouté à sa photographie, la Tour Eiffel.

Mais, sur Twitter, il est écrit :

« RIP à Delphine tuée par ces barbares, elle avait la vie devant elle… désolant »

--- Lu sur Twitter, aussi avec cette photographie d’un homme en plein hiver, il a froid : 

"Essimbi Jean, Camerounais, résident #Paris 10ème, assassiné par les terroristes. #RIP frère. #ParisAttacks"

La mort et l'horreur n'ont décidemment pas de couleur...

--- Lu sur Twitter encore: 

"Merci pour les RT. Malheureusement Elodie est décédée. Toutes mes condoléances à sa famille.   ..." 

Les victimes ont un visage, voyez-vous.

Une vingtaine d’années, elle était belle, élancée, gracieuse et souriante et elle ne demandait qu'à vivre...

--- Et puis, il y a ce jeune couple. Elle l’embrasse, il sourit. La trentaine, tout au plus. Ils croquent la vie. Mais voilà….

Lu sur Twitter :

"La recherche est terminée. Je n'ai plus de mots, que des larmes. Marie et Mathias nous ont quitté tous les deux."...

 

Mes amies, mes amis,

Qu’elles soient de Bardo-Sousse, de Bombay, de Moscou, de Tel-Aviv, de Madrid, de New-York, du Kenya, de Beyrouth, ou de partout ailleurs, les victimes du terrorisme ont toujours un visage. Celui de notre humanité.

Elles étaient bien de notre monde, elles vivaient au milieu de nous tous, toutes, nous les croisions peut-être, nous leur parlions. Elles disaient la vie, elles racontaient le monde. Elles souriaient et avaient foi en la vie.

Qu’elles fussent juives, chrétiennes ou musulmanes, bouddhistes ou athées, qu’elles fussent de couleur ou pas, elles furent nos frères et sœurs en humanité.

Les fous et les méchants, les barbares et les monstres nous privent de leur regard.

Pleurons, mais ne perdons ni n’abandonnons jamais ce que nous sommes et voulons rester.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.