Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

Je suis en colère, par Gil Taïeb

15 Février 2017 | 398 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

Par Marc Lévy, avocat de la LICRA dans le procès de Reynald Leykens et délégué du Crif en Israel

Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 septembre à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée dimanche par le CRIF et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

« Séparation du Crif et de l’Etat » : voici la dernière nouveauté de la « cause palestinienne ». Amalgamant à tout va Israël, sa politique, les juifs, et les institutions françaises, ces pantins ont appelé à un rassemblement samedi dernier, avec des slogans antisémites et anti républicains.

Malgré la mobilisation de personnalités politiques (Nathalie Kosciuzko-Morizet, Claude Goasguen et Anne Hidalgo), associatives (le Président du Crif Francis Kalifat a notamment écrit au Préfet et au Premier Ministre), et de nombreux internautes, la Préfecture de Paris a décidé d’autoriser ce rassemblement, sous haute protection policière.

Nous nous sommes rendus sur place.

 

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Il y a 11 ans, un jeune juif du nom dIIlan Halimi, était enlevé, torturé et assassiné.

Billet d'humeur par Marc Knobel

Pages

Il y a 11 ans, un jeune juif du nom dIIlan Halimi, était enlevé, torturé et assassiné.
Publié dans le Blog du Crif le 15 février 2017

Il y a 11 ans, l'horreur absolue nous explosait au visage !

 
En France, à peine plus de 60 ans après la Shoah, des "barbares", nourris par les vieux fantasmes antisémites, assimilant le Juif au pouvoir et à l'argent, ont kidnappé Ilan parce qu'il était Juif !
 
La machine infernale de la haine s'était mise en place.
 
L'antisémitisme moderne, appelé anti sionisme, diffusé par certains médias, a fait d'Ilan la cible idéale.
 
Le "gang des barbares" faisant d'Ilan une prise de guerre et un coupable idéal.
 
Ces monstres devenant alors, des combattants antisionistes.
 
Il y a 11 ans, Ilan Halimi devenait, la première victime d'un mutant, enfant naturel du fascisme de droite et d'extrême gauche.
Il y a 11 ans, Ilan a été torturé dans l'indifférence totale de centaines de témoins qui ont gardé le silence et ont préféré se taire face à un manège macabre qui se déroulait sous leurs yeux et sous leurs fenêtres.
 
Ilan était seul au milieu d'une foule de complices passifs qui ont laissé faire.
 
La loi du silence et la peur, dans ces territoires perdus de la république, ont fait mourir Ilan !
 
Il y a 11 ans, la France a hésité et sous estimé ce mal qui recommençait à lever la tête.
 
Les erreurs furent nombreuses.
 
Il y a 11 ans, en France, Ilan Halimi, a été après le jeune Selam, le premier juif assassiné parce qu'il était Juif et Sioniste.
Il y a 11 ans la jeunesse Juive frappée par ce drame est restée digne et n'est pas descendue dans les rues brûler des voitures ou briser des vitrines.
 
Au lendemain, de ce drame, nous espérions qu'il serait le dernier !
 
Malheureusement le ventre était fécond et la bête a enfanté.
 
Après Fofana et ses barbares, est arrivé Merah.
Après Ilan, se sont Jonathan, Arié, Gabriel Sandler et la petite Myriam Monsenego (zal) qui ont été sauvagement assassinés à Toulouse.
Après eux, ce furent les victimes de l'hyper Cacher: Yoav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham, François Michel Saada
 
Encore et toujours la même haine et la même idéologie nauséabonde.
 
Aujourd'hui, je reste et demeure en Colère, contre tous ces apprentis sorciers qui continuent à diaboliser le Juif et lui refusent le droit d'avoir sa terre,
 
Je suis en colère, contre ces pseudos intellectuels et journalistes, qui prenant fait et cause pour les palestiniens, font des terroristes des combattants de la liberté.
Je suis en colère devant tous ceux qui se taisent et gesticulent en silence face aux massacres perpétrés en Afrique, en Syrie et dans de nombreux coins de la planète.
Je suis en colère face au silence assourdissant qui laisse les Chrétiens d'Orient se faire massacrer et le peuple Yezidi être exterminé.
 
Le sang des Juifs et des Chretiens d'orient n'a t-;il pas la même couleur Ni la même importance que celui des autres ?
 
Je suis en colère contre ces candidats au suffrage universel, qui ferment les yeux sur les atteintes à notre laïcité protectrice dans le seul but obtenir des voix.
Je suis en colère contre ces politiciens qui parlant de Paix tendent les mains aux terroristes palestiniens.
 
Par leur laisser faire, ils bâillonnent et assassinent Marianne !
 
Je suis en colère contre ceux qui contrevenants à la loi interdisant le boycott, laissent les vermines du BDS manifester et diffuser leur haine d'Israel.
Je suis en colère de voir l'extrême gauche et l'extrême droite gagner du terrain chaque jour par leurs discours populistes. Si peu de choses les distinguent !
Je suis en colère de voir monter, dans toute l'Europe, des partis fascistes.
Je suis en colère de voir se développer les groupes islamistes djihadistes, soutenus par une extrême gauche populiste et une certaine gauche qui trahit son histoire et ses valeurs.
Je suis en colère, que face à la résurgence de ces vieux démons, il n'y ait pas un réveil populaire.
 
Où sont les résistants d'aujourd'hui ?
 
11 ans après Ilan, je suis enragé contre tous ceux qui ont la colère et l'indignation sélective.
11 ans après Ilan, rien n'a changé !
11 ans après Ilan, je suis inquiet pour l'venir de l'humanité.
11 ans après Ilan, résonnent en moi les paroles de sa maman qui a souhaité emmener le corps de son fils en Israel pour ne pas voir un jour un de ses bourreaux ou de leurs adeptes venir souiller sa sépulture !

Ilan nous ne t'oublierons jamais. Nous resterons vigilants et devons rester forts !

 
GIL TAIEB

Retrouvez tous les billets de blog du Crif ici

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.