Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - 70 jours qui ont fait l'histoire d’Israël, par Salomon Malka

27 Juin 2018 | 197 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Pages

Actualité

Depuis plusieurs années, le cinéma international ne cesse de plébisciter les cinéastes iraniens. Asghar Farhadi en est l’exemple même. Cependant, certains réalisateurs n’ont pas la chance d’être autant ovationnés.

Pour leur cinéma engagé, frontal et dénonciateur du pouvoir politique et du régime iranien, grand nombre de réalisateurs iraniens ont été, pour les plus chanceux, contraint à l’exil, tandis que d’autres en détention, subissent le triste sort réservé aux prisonniers iraniens.

Dimanche 13 janvier 2019, le Crif a organisé un voyage de mémoire à Auschwitz-Birkenau. Ensemble, au cours de cette journée, nous avons honoré le devoir de mémoire qui nous incombe et sommes devenus les témoins des témoins.

Pages

Opinion

Depuis plusieurs années, le cinéma international ne cesse de plébisciter les cinéastes iraniens. Asghar Farhadi en est l’exemple même. Cependant, certains réalisateurs n’ont pas la chance d’être autant ovationnés.

Pour leur cinéma engagé, frontal et dénonciateur du pouvoir politique et du régime iranien, grand nombre de réalisateurs iraniens ont été, pour les plus chanceux, contraint à l’exil, tandis que d’autres en détention, subissent le triste sort réservé aux prisonniers iraniens.

Pages

70 jours qui ont fait l'histoire d’Israël, par Salomon Malka*

Plusieurs livres ont été publiés en France à l’occasion de la célébration des 70 ans de l’Etat d’Israël. Salomon Malka, dans l’ouvrage qu’il nous propose, a choisi pour sa part d’évoquer 70 jours qui ont marqué, de manière forte les sept décennies de l’Etat des Juifs ressuscité. Ce qui ne l’empêche pas de remonter le temps jusqu’au roi David, deuxième de la lignée des souverains d’Israël qui régna quarante ans puis d’évoquer le père du sionisme, Theodor Herzl, la Déclaration Balfour, Haïm Weizmann, qui sera le premier président d’Israël, le mystère de l’assassinat de Haïm Arlosoroff, l’odyssée de l’Exodus et la figure d’Abba Kovner, héros légendaire du Ghetto de Vilna. Il faut attendre le treizième récit, qui raconte la proclamation de l’Etat d’Israël par David Ben Gourion, le 14 mai 1948, pour entrer de plain-pied dans le nouvel Israël. Parmi les événements phares choisis par l’auteur : l’arrestation et le procès du criminel de guerre Adolf Eichmann, l’extraordinaire destin d’Elie Cohen, l’espion de Damas, le 6 juin 1967, début de la Guerre des Six Jours, la prise d’otages meurtrière de sportifs israéliens lors des Jeux Olympiques de 1972, l’opération « Jonathan » à Entebbe, l’opération « Moïse » qui permit à des milliers de Juifs éthiopiens de rejoindre la terre rêvée d’Israël, la signature des Accords d’Oslo, l’assassinat sur la place des Rois, d’Itzhak Rabin, la mort tragique d’Ilan Ramon, astronaute israélien à bord de la navette Columbia ou encore le jour-6 décembre 2017-où Washington a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël.

La littérature, les arts et la science, sont très présents dans ce livre où l’on rencontre tour à tour l’Orchestre philarmonique d’Israël, Aba Nibi et le Concours Eurovision de la Chanson, la troupe Batsheva, Joseph Kessel, Hannah Arendt, Martin Buber, Samuel-Joseph Agnon, prix Nobel, Milan Kundera, David Grossman, Yeshayahou Leibovitz, A.B. Yehoshua, Adin Steinsaltz, Amos Oz, Ronit Elkabetz, Albert Einstein, le dessalement de l’eau de mer et les start up.

Un formidable panorama d’un pays véritablement hors du commun. A lire absolument.

Jean-Pierre Allali

 (*) Editions Armand Colin. Avril 2018. 320 pages. 18,90 €.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.