Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean Pierre Allali - Jérusalem, regards croisés, publié par le B’naï B’rith France

10 Janvier 2018 | 167 vue(s)
Catégorie(s) :
France

De ce 9 janvier 2015, nous voulons retenir une autre image, cette belle image. Celle de Lassana Bathily.

Lundi 20 novembre, j'ai rencontré le Président français Emmanuel Macron à Paris, accompagné d'une délégation du Congrès Juif Européen (EJC).

Pages

Jérusalem, regards croisés*
 
Á l’heure où, après la décision courageuse du président Donald Trump, le statut de Jérusalem est l’objet de débats et de polémiques, c’est une excellente initiative que le B’naï B’rith France vient de prendre en demandant à six spécialistes, Haïm Korsia, Louis-Marie Coudray, Roland Poupin, Michaël Jasmin, Jacques Leibovici et Mireille Hadas-Lebel, de dire, chacun à sa façon et avec sa sensibilité propre, ce que représente Jérusalem.
 
Après une introduction de Serge Dahan, président du B’naï B’rith France, le Grand rabbin de France, Haïm Korsia, se réfère immédiatement au fameux psaume 137 : « Si je t’oublie, Jérusalem, que ma droite m’oublie !... ». Il rappelle que Jérusalem est citée 660 fois dans le Livre et que « toute la peine et la souffrance de l’histoire juive sont contenues dans les pierres de ce Mur des Lamentations ; toutes les prières et tous les espoirs du peuple juif y sont inscrits. Toutes ses espérances en émanent ».
Lui succédant, le frère, Louis-Marie Coudray, ancien moine bénédictin se propose d’offrir une vision catholique de la ville car « Dans les Actes des Apôtres, Jérusalem est le lieu du don de l’Esprit ». Le pasteur Louis Poupin, président de la Commission des Relations avec le judaïsme de la Fédération Protestante de France considère, pour sa part, que « La mémoire du Temple de Jérusalem, lieu symbolique où s’enracine la vie religieuse et liturgique du judaïsme vivant aujourd’hui…est aussi , et à ce titre, le référent symbolique qui fonde les mémoires chrétiennes (protestante comme catholique et orthodoxe) ».
Pour l’archéologue Michaël Jasmin  « La connexion du peuple juif avec Jérusalem est indéniablement très ancienne .et remonte, d’après les traces archéologiques retrouvées lors de fouilles, aux rois judéens, à partir d’au moins le 8 ème siècle avant notre ère… ». Il explore les différentes strates de populations de la ville à travers les siècles et dresse un tableau édifiant des découvertes archéologiques réalisées dans la Ville Sainte.
 
Son confrère Jacques Leibovici, s’intéresse, de son côté, à des découvertes qui attestent de la présence juive dans la région, comme le Tunnel de Siloam.
 
Enfin, le professeur Mireille Hadas-Lebel remonte aux origines de la « Cité du roi David » avant d’aborder le thème éternel du « Retour » jusqu’à l’émergence du sionisme.
 
La traduction en anglais de l’ensemble de ces contributions est proposée en deuxième partie.
Très intéressant
 
Jean-Pierre Allali
 
(*) Publication du B’naï B’rith France. Éditeur : Étienne Gotschaux. Directeur de la publication : Serge Dahan. Rédactrice en chef : Véronique Hauptschein. Septembre 2017. 112 pages.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.