Communiqués de presse
|
Publié le 4 Décembre 2019

Communiqué du Crif - Adoption par l’Assemblée nationale de la définition de l’IHRA

Mardi 3 décembre, la proposition de résolution visant à lutter contre l'antisémitisme en adoptant la définition de l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance), a été votée par l'Assemblée nationale. Le Crif salue cette décision.

Paris, le 3 décembre 2019

Le Crif salue l'adoption par l’Assemblée nationale de la résolution sur la définition de l'antisémitisme de l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance).

Pour le Crif, le débat entre partisans et opposants de cette résolution a confronté ceux qui souhaitent doter notre pays d'une grille de compréhension de l'antisémitisme qui sévit en France à ceux dont l'idéologie les rend incapables de regarder l'antisémitisme contemporain sous toutes ses formes, notamment l’antisionisme.

S’il se réjouit de la victoire de ceux qui souhaitent que l’antisémitisme puisse être combattu et désigné sous toutes ses formes, y compris la haine d’Israël, le Crif déplore la violence des propos tenus par des députés d'extrême-gauche lors de cette séance qui ont dévoilé une nouvelle fois leur haine de l'État d'Israël.

Pour Francis Kalifat, Président du Crif, "ce vote est avant tout une avancée pour la France, qui rejoint ainsi le concert des 20 pays qui ont adopté la définition de l’IHRA. Il est une étape nécessaire pour renforcer la lutte contre fléau qui représente plus de 50% des actes racistes dans notre pays.

C’est un outil important qui pourra aider les policiers, les magistrats, les éducateurs et responsables de réseaux sociaux à mieux appréhender l’antisémitisme tel qu’il s’exprime aujourd'hui dans notre société".

 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.