Communiqués de presse
|
Publié le 12 Septembre 2014

L'antisémitisme est désormais un phénomène de masse

Le Ministère de l’Intérieur a publié le 11 septembre les statistiques des actes antisémites en France pour la période de janvier à juillet 2014.

Le CRIF est très inquiet de l'importante progression du nombre des actes antisémites en France (527 actes enregistrés à fin juillet par le Ministère de l'intérieur, en hausse de 91% par rapport à l'an passé).

Il pressentait une telle dégradation après les événements du mois de juillet. C'est désormais une réalité qui s'installe chaque jour plus profondément et plus durablement dans notre pays.

Ces actes, par leur importance et surtout par leur violence, aggravent le malaise grandissant qui oppresse chaque jour les juifs de France et obère désormais leur avenir.

Plus inquiétante encore pour le CRIF est l'apparition de nouvelles formes de violences; les attaques en bandes organisées de lieux communautaires, les agressions planifiées et ciblées de synagogues, les actes de vandalisme des commerces juifs et enfin les attentats terroristes.

Le CRIF redoute que ceux-ci se produisent à nouveau dans les mois et années qui viennent, compte tenu de la présence en France de djihadistes formés en Irak et en Syrie.

Il demande aux pouvoirs publics de renforcer les moyens dévolus à la protection des biens et des personnes, notamment à l'occasion de la célébration du Nouvel An juif et de prendre des mesures préventives. Il souhaite que les responsables de ces violences soient mis hors d'état de nuire le plus rapidement possible.

Roger Cukierman, Président du CRIF, rappelle que "l'antisémitisme n'est pas le résultat d'affrontements communautaires. Il est la traduction d'une dérive violente de notre société dont les Juifs sont les premières victimes. S'en prendre aux Juifs, c'est agresser l'ensemble de la société française."

.

Nos réseaux sociaux en direct

Pour la première fois, une école primaire près de la bande de Gaza produit son électricité.

#CultureJ - Le 14 février 1349, deux-mille juifs de Strasbourg - hommes, femmes et enfants - sont traînés au cimetière de la ville et brûlés vifs sur un immense bûcher. La peste noire vient de s'abattre sur l'Europe, et à une époque où on ne sait rien des bactéries, les coupables sont tout trouvés : les juifs !

Ailleurs en Europe, tout au long du moyen-âge, les juifs sont accusés d'empoisonner les puits, et rien n'empêche les massacres, pas même une bulle du pape.

Les progrès de la médecine ont effacé cette calomnie... Enfin presque : quelqu'un a trouvé le moyen de la répéter hier devant le Parlement européen (http://f24.my/292jmzZ)... Plus sur le pogrom de Strasbourg : http://bit.ly/28SNOL3. Bon week-end / shabbat shalom !

#ACTU - L'association des Amis du Crif pense fort aujourd'hui à son ami Hubert Allouche, président du Crif Languedoc-Roussillon qui s'est éteint ce matin. Un mensch.

#MémoireJ - C'est avec une immense tristesse que nous vous faisons part du décès d'Hubert Allouche, Président du Crif Languedoc-Roussillon. Hubert Allouche était un militant de longue date du Crif. Toutes nos pensées vont vers lui. Nous sommes de tout cœur avec sa famille.

Francis Kalifat, Président élu du Crif, a adressé ces mots : "Je suis atterré par la disparition d'Hubert. Le Crif est en deuil. Il vient de perdre un militant infatigable et déterminé qui a mené jusqu'au bout à Montpellier et dans la région un combat incessant pour la défense de la communauté juive et pour Israël."

Le Crif perd un grand Président régional, et moi je perds un ami. A sa femme, à ses enfants et à tous ses proches, j'adresse mes condoléances attristées et toutes mes pensées.

Hubert restera un exemple pour nous tous. Que sa mémoire soit bénie."

> Notre hommage sur le site du Crif : http://bit.ly/28Rzf9O

#MémoireJ - C'est avec une immense tristesse que nous vous faisons part du décès d'Hubert Allouche, Président du Crif Languedoc-Roussillon. Hubert Allouche était un militant de longue date du Crif. Toutes nos pensées vont vers lui. Nous sommes de tout cœur avec sa famille.

Francis Kalifat, Président élu du Crif, a adressé ces mots : "Je suis atterré par la disparition d'Hubert. Le Crif est en deuil. Il vient de perdre un militant infatigable et déterminé qui a mené jusqu'au bout à Montpellier et dans la région un combat incessant pour la défense de la communauté juive et pour Israël."

Le Crif perd un grand Président régional, et moi je perds un ami. A sa femme, à ses enfants et à tous ses proches, j'adresse mes condoléances attristées et toutes mes pensées.

Hubert restera un exemple pour nous tous. Que sa mémoire soit bénie."

> Notre hommage sur le site du Crif : http://bit.ly/28Rzf9O

Une équipe universitaire du Technion développe des nanomédicaments pour guérir le cancer de l’estomac...

Les leaders d'extrême-droite européens ont immédiatement réagi à l'annonce du résultat du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.