Communiqués de presse
|
Publié le 12 Septembre 2014

L'antisémitisme est désormais un phénomène de masse

Le Ministère de l’Intérieur a publié le 11 septembre les statistiques des actes antisémites en France pour la période de janvier à juillet 2014.

Le CRIF est très inquiet de l'importante progression du nombre des actes antisémites en France (527 actes enregistrés à fin juillet par le Ministère de l'intérieur, en hausse de 91% par rapport à l'an passé).

Il pressentait une telle dégradation après les événements du mois de juillet. C'est désormais une réalité qui s'installe chaque jour plus profondément et plus durablement dans notre pays.

Ces actes, par leur importance et surtout par leur violence, aggravent le malaise grandissant qui oppresse chaque jour les juifs de France et obère désormais leur avenir.

Plus inquiétante encore pour le CRIF est l'apparition de nouvelles formes de violences; les attaques en bandes organisées de lieux communautaires, les agressions planifiées et ciblées de synagogues, les actes de vandalisme des commerces juifs et enfin les attentats terroristes.

Le CRIF redoute que ceux-ci se produisent à nouveau dans les mois et années qui viennent, compte tenu de la présence en France de djihadistes formés en Irak et en Syrie.

Il demande aux pouvoirs publics de renforcer les moyens dévolus à la protection des biens et des personnes, notamment à l'occasion de la célébration du Nouvel An juif et de prendre des mesures préventives. Il souhaite que les responsables de ces violences soient mis hors d'état de nuire le plus rapidement possible.

Roger Cukierman, Président du CRIF, rappelle que "l'antisémitisme n'est pas le résultat d'affrontements communautaires. Il est la traduction d'une dérive violente de notre société dont les Juifs sont les premières victimes. S'en prendre aux Juifs, c'est agresser l'ensemble de la société française."

.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.