Communiqués de presse
|
Publié le 25 Mars 2013

Le CRIF choqué par les déclarations de Jean Luc Mélenchon

 

Le CRIF est choqué par les déclarations de Jean Luc Mélenchon sur le ministre des Finances, Pierre Moscovici, qui selon lui "ne pense pas français". Ces déclarations au sujet d'un homme dont M. Melenchon ne pouvait pas ne pas savoir qu'il est d'origine juive, rappellent les  insinuations antisémites de l'extrême droite des années 30.

 

Le CRIF n'avait jamais accusé M. Melenchon d'être antisémite et ne pense pas qu'il le soit. Mais plus que personne, il aurait dû être vigilant sur les effets catastrophiques de telles allégations sur ses auditeurs. Le CRIF rappelle à M. Melenchon, qui le sait d'ailleurs, qu'il y a eu dans l'histoire de France un antisémitisme d'extrême gauche, et que l'insinuation de cosmopolitisme  financier en a été le vecteur privilégié. M. Mélenchon, dont la maitrise du verbe est connue, a commis un dérapage inacceptable dont il doit s'excuser publiquement.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.