Communiqués de presse
|
Publié le 10 Décembre 2014

Tournée 2015 de Dieudonné - Non à la tournée de la haine ! Non aux tribunes de la honte !

Paris, le 9 décembre 2014

Dans quelques semaines, Dieudonné se produira dans une vingtaine de villes françaises. Le CRIF déplore que de nombreuses salles de spectacles aient choisi de lui offrir une tribune pour déverser, sur un public instrumentalisé, sa haine des Juifs et de ceux qui osent le critiquer. Ces tribunes seront comme en 2014 celles de la honte. Le CRIF est d’autant plus inquiet que sa tournée lui permettra d’assurer la promotion du parti qu’il a créé avec Alain Soral.

Rien ne justifie l’accueil qui est fait à Dieudonné dans de grandes salles. Il n’est plus un humoriste depuis longtemps et ses spectacles ne sont que des meetings politiques. Le CRIF est tout particulièrement choqué que le groupe VEGA propriété du groupe FIMALAC, acteur majeur de ce secteur, mette à la disposition de Dieudonné sept salles soit 30 % des dates de sa tournée.  Il note avec regret la participation dans une moindre mesure certes du groupe GL Events, compromis avec d’autres sociétés moins connues dans cette nouvelle tournée de la haine. L’irresponsabilité de ces exploitants est particulièrement grave alors que les violences antisémites progressent et se banalisent dangereusement.

La programmation de Dieudonné ne respecte pas l’esprit des obligations imposées par l’état et les collectivités territoriales aux exploitants dans leurs cahiers des charges et notamment celles qui sont relatives à la gestion des « Zéniths ». Le CRIF demande au Ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, d’agir sans tarder auprès d’eux afin de les rappeler à leurs obligations, morale et juridique. L’implication de tous les acteurs du spectacle vivant dans le combat contre la nébuleuse de la haine au cœur de laquelle se trouvent Dieudonné et Alain Soral, est indispensable à la réussite de la mobilisation contre le racisme et l’antisémitisme à laquelle ont appelé le Premier ministre Manuel Valls et le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.