Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Des Français ont exprimé leur rejet des extrêmes et des populistes

28 Juin 2021 | 58 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Lors de la cérémonie nationale d'hommage commémorant le Vel d'Hiv, le Président du Crif s'est dit "choqué et révolté par les images indécentes des récalcitrant à la vaccination arborant l’étoile jaune et faisant des raccourcis honteux. C’est un outrage à la mémoire des victimes de la Shoah".

Discours de Marcel Dreyfuss,  Président d’honneur du Consistoire, représentant du Crif ARA - Dimanche 18/7/2021 au CHRD

Pages

Actualité

Pages

Opinion

Pages

Au lendemain du deuxième tour des élections régionales, force est de constater que l’abstention est restée exceptionnellement forte et doit tous nous interpeller.

Hier soir, comme à leur malheureuse habitude, nombreux furent, souvent parmi les perdants, ceux qui ont fait de l’abstention, la principale cause de leur échec.

Hier soir, sur tous les plateaux de télévision nous avons assisté au traditionnel bal des déçus, des hypocrites et des Y’a qu’à Faut Qu’on!

Hier soir, des Français, bien que trop peu nombreux à s’être déplacés, ont exprimé leur rejet des extrêmes et des populistes.

Ils ont exigé des élus plus de considération et d’écoute.

Par leur refus de l’extrême gauche islamo-gauchiste de la France insoumise et l’échec du Rassemblement National qui claironnait son implantation forte, les Français ont envoyé un message fort à moins d’un an de la présidentielle.

Il faut le dire haut et fort : l’extrême gauche et le rassemblement national n’ont pas été victimes de l’abstention car leur clientélisme, leur compromission ou leur jeu machiavélique avec les peurs ont mobilisé leurs troupes et leurs adeptes. Mais cela n’a pas marché !

Les résultats d’hier sont une alerte envoyée au Monde Politique qui se doit de recentrer son discours et ses actions en reprenant racines auprès d’un peuple français qui aspire à plus d’égalité, de fraternité et de solidarité.

Un peuple qui attend de ses dirigeants des solutions et non la désignation de boucs émissaires.

Au lendemain de ce deuxième tour, il faut ressouder et reconstruire.

Bravo à tous les élus reconduits dans leurs fonctions et présidences. Leur réélection a montré que le travail paye et qu’il faut continuer à cultiver le merveilleux jardin dont ils ont la responsabilité. Chemin faisant, ils retrouveront les électeurs aujourd’hui déçus et trop souvent égarés.

Gil Taïeb

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.