Richard Prasquier

Ancien Président du CRIF

Blog du Crif - Réflexions sur le Covid

08 Avril 2021 | 18 vue(s)
Catégorie(s) :
France

(Date du 15 septembre 2021)

Lors de la cérémonie nationale d'hommage commémorant le Vel d'Hiv, le Président du Crif s'est dit "choqué et révolté par les images indécentes des récalcitrant à la vaccination arborant l’étoile jaune et faisant des raccourcis honteux. C’est un outrage à la mémoire des victimes de la Shoah".

Discours de Marcel Dreyfuss,  Président d’honneur du Consistoire, représentant du Crif ARA - Dimanche 18/7/2021 au CHRD

Discours prononcé à la cérémonie du 18 juillet par M. Albert Massiah, Président du Crif Bordeaux-Aquitaine, lors de la « Journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites commis par l’État français de Vichy et en hommage aux Justes de France. »

Pages

Actualité

(Date du 15 septembre 2021)

Lors de la cérémonie nationale d'hommage commémorant le Vel d'Hiv, le Président du Crif s'est dit "choqué et révolté par les images indécentes des récalcitrant à la vaccination arborant l’étoile jaune et faisant des raccourcis honteux. C’est un outrage à la mémoire des victimes de la Shoah".

Discours de Marcel Dreyfuss,  Président d’honneur du Consistoire, représentant du Crif ARA - Dimanche 18/7/2021 au CHRD

Discours prononcé à la cérémonie du 18 juillet par M. Albert Massiah, Président du Crif Bordeaux-Aquitaine, lors de la « Journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites commis par l’État français de Vichy et en hommage aux Justes de France. »

Pages

Israël

Pages

Opinion

(Date du 15 septembre 2021)

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

Discours de Marcel Dreyfuss,  Président d’honneur du Consistoire, représentant du Crif ARA - Dimanche 18/7/2021 au CHRD

Discours prononcé à la cérémonie du 18 juillet par M. Albert Massiah, Président du Crif Bordeaux-Aquitaine, lors de la « Journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites commis par l’État français de Vichy et en hommage aux Justes de France. »

Pages

En France on arrive à 100 000 victimes et le confinement a repris. En Israël, 5 personnes en moyenne meurent du Covid chaque jour. Il y en avait près de 100 à la fin du mois de janvier.

Les images nous font chaud au coeur comme sionistes mais nous attristent car le pays de Pasteur, le nôtre, n’a jusqu’ici vacciné complètement que moins de 5% de sa population. Ne pas confondre vitesse et précipitation disait le Ministre de la Santé : la phrase figurera au bêtisier du Covid, car un jour de retard de vaccination, c’est 350 morts de plus en moyenne.

On défend mal le vaccin Astra Zeneca, indispensable à la campagne vaccinale. Si le risque de thromboses vasculaires était avéré, il serait 100 fois moins élevé qu’une prise d’oestrogènes chez la femme pour des raisons anticonceptionnelles, que personne ne songerait à interdire. Le principe de précaution a dérivé vers l’exigence de risque zéro. Mais mettre ceinture et bretelles pousse à faire mal ce que l’on fait. A ce compte-là nous serions restés au Moyen Age médical. La science avance en  s’appuyant sur des études comparatives rigoureuses et la pratique médicale est un choix rationnel entre efficacité et risque. C’est inaudible dans une population biberonnée au soupçon et au relativisme. S’il vous plaît vaccinez-vous  avec ce que l’on vous proposera. N’attendez pas.  J’ai commencé ma carrière professionnelle, il y a longtemps, comme chef de clinique en réanimation infectieuse, je sais ce qu’est une détresse respiratoire et je sais lire la littérature spécialisée, la seule qui compte. Vaccinez-vous!

Un virus, c’est une machinerie qui n’a qu’un objectif, utiliser l'équipement biologique d'un porteur pour l'amener à  reproduire son propre programme génétique. Un virus doit circuler d’un porteur à l’autre pour esquiver les défenses du porteur le plus ancien.  L’empêcher de circuler, c’est le supprimer. La phrase « les virus se moquent des frontières » appartient aussi au bêtisier Covid. Si le porteur ne traverse pas la frontière, le virus ne le fera pas. 

Taiwan, Singapour, Vietnam, Nouvelle Zélande, Corée du Sud ou Thaïlande, n’ont eu que quelques dizaines de décès dus au Covid. La plupart de ces pays avait connu le Sars en 2003 et ils s’étaient préparés à une épidémie. Ils ont fermé immédiatement leurs frontières. La discipline de la population,  la distanciation sociale, le port du masque ont fait le reste, avec une organisation de santé publique qui a permis le traçage rétroactif, à savoir l’isolement des cas déclencheurs et pas seulement des cas contacts. Ainsi la trajectoire virale de la 31e malade en Corée du Sud, la plus célèbre supercontaminatrice de la pandémie, a été entièrement pistée. La contamination avait eu lieu dans un rassemblement évangélique. En février 2020 on pouvait ne pas savoir. Maintenant jouer avec la sécurité dans un événement religieux, ou ailleurs, relève de la mise en danger de la vie d’autrui. Contrairement au traçage rétroactif, le traçage prospectif utilisé chez nous, mollement, est un fiasco qu'on pouvait prévoir

Quant à Israël, qui va bientôt entamer la vaccination des enfants, il compte sur le vaccin pour couper la circulation virale et obtenir l’immunité de groupe. Ce serait un résultat magnifique. La décision en juillet dernier de miser aussi fort sur un vaccin innovant à ARN messager fut visionnaire . On peut se demander quel rôle a joué le passé d’officier de commando d’élite qu’était Benjamin Netanyahu, formé à prendre vite une décision risquée mais aussi rationnelle que possible dans des circonstances extravagantes. Toutes choses qu’on n’enseigne peut-être pas à Bruxelles ou à l’ENA.

La France est malheureusement encore très loin de l’immunité collective. Les vaccinations sauvent actuellement des vies, mais affectent de façon encore insignifiante la circulation virale, ce d’autant que les personnes âgées ont moins de contacts sociaux que les jeunes. Alors, il faut bien confiner…

RIchard Prasquier

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.