Actualités
|
Publié le 30 Juillet 2021

Crif - Francis Kalifat rencontre Emmanuel Bonne, Conseiller diplomatique, représentant au G20 et au G7

Francis Kalifat a souhaité rencontrer le Conseiller diplomatique du Président de la République, Emmanuel Bonne (sherpa G20, sherpa G7) au sujet de la Conférence Durban IV annoncée par l'ONU pour le 21 septembre 2021 afin de réitéré sa demande de retrait de la France de cette cérémonie.

Durban I

La Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance de l’ONU à Durban, en Afrique du Sud, du 31 août au 4 septembre 2001, devait être un moment de réflexion sur l’Histoire, les traumatismes du passé (colonialisme et esclavagisme), et la persistance du racisme.

Elle a été détournée par une armée d’ONG appuyée par des États arabes et les représentants des Palestiniens. Avant même l’ouverture de la Conférence, des pressions visaient à exclure les organisations israéliennes et juives. Durant la Conférence, des banderoles ont été hissées dans la ville avec les inscriptions… "Si Hitler avait vécu, il n’y aurait pas eu d’Etat d’Israël". Des jeunes juifs ont été agressés. Enfin, des recueils de caricatures antisémites ont été distribués, avec le logo de la Conférence mondiale contre le Racisme.

La discussion très vive centrée sur le Moyen Orient provoqua le départ des Etats-Unis et d'Israël le 3 septembre 2001. Lors des débats, Israël a été accusée de "génocide" des Palestiniens, d’"ethnocide" ou de "nettoyage ethnique".

Le Forum des organisations non-gouvernementales (ONG), en marge de la Conférence a adopté une résolution qualifiant Israël "d'Etat raciste" coupable d'actes de "génocide" contre le peuple palestinien. Le document adopté par 6 000 ONG appelait "à l'arrêt immédiat des crimes racistes systématiques perpétrés par Israël, dont des crimes de guerres, actes de génocide et de nettoyage ethnique (…) et de terrorisme d'Etat contre le peuple palestinien."

Durban III

EN 2011, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait une résolution proposant la tenue d’un sommet des chefs d’Etat le 21 Septembre 2011 "pour commémorer le dixième anniversaire de l'adoption de la Déclaration de Durban I."

104 pays ont voté en faveur de la tenue de cette session extraordinaire de l’Assemblée générale, mais 22 pays votent contre (Australie, Bulgarie, Canada, République tchèque, Danemark, Estonie, Allemagne, Israël, Italie, Lettonie, Lituanie, Iles Marshall, Micronésie, Pays-Bas, Palaos, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Suède, Macédoine, Royaume-Uni et Etats-Unis), et 33 pays se sont abstenu (dont Autriche, Belgique, France, Grèce, Hongrie, Espagne, …).

Durban IV

En 2021, l'ONU prévoir de célébrer les 20 ans de Durban I lors des journées d'inauguration de l'Assemblée générale de l'ONU. 

Francis Kalifat avait exprimé son inquiétude auprès de Miguel Angel Morantinos, Haut délégué de l'ONU, lors de leur rencontre à Paris en juin 2021.

Le Président du Crif a par ailleurs exprimé par courrier au Président de la République Emmanuel Macron "sa vive inquiétude d'y voir une répétition des précédentes versions, détournées de leur objectif initial par les délégations et ONG de nombreux pays pour délégitimer Israël et proférer des propos antisémites". Il demandait au Président de la République de désengager la France de cette conférence et tout mettre en œuvre pour rallier l'Union européenne à cette décision.

Conscients des risques de débordements, les Etats-Unis, le Canada, l'Australie, Israël, le Royaume-Uni, la Hongrie, la Tchéquie, l’Autriche, les Pays-Bas et l'Allemagne ont déjà annoncé qu'ils ne participeront pas à cette conférence.

Francis Kalifat a réitéré sa demande au Conseiller diplomatique du Président de la République. Il a notamment insisté sur l'incompréhension qui découlerait du maintien de la France à cette cérémonie.

 

Le Crif vous propose aussi : 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.