Actualités
|
04 Novembre 2022

Crif - Rencontre avec Pap Ndiaye, Ministre de l'Éducation Nationale

Le 3 novembre dernier, le Ministre de l'Education a convié le Président du Crif pour un échange de vues sur les sujets d'actualité au sein de son ministère. Le Ministre était accompagné par Anne Rubinstein, Conseillère spéciale, et Yonathan Arfi de Gérard Unger, Vice-président, et de Robert Ejnes, Directeur exécutif.

La discussion a porté sur des sujets d'éducation et d'autres à caractère plus politique. Après avoir exprimé son soutien au Ministre face aux attaques racistes dont il a fait l’objet lors de sa nomination, le Président du Crif a délivré son sentiment sur l’enseignement de l’histoire des Français juifs, regrettant une vision réductrice limitée aux périodes de la création des religions, de l’affaire Dreyfus ou de la Shoah, et ignorant l’importante contribution des Juifs à la société française ainsi qu’au récit national.

Les échanges étaient ensuite consacrés à la question de l’antisémitisme à l’école.

Si Yonathan Arfi a salué les bons résultats de l’enseignement de la Shoah, il a néanmoins regretté l’absence de progrès sur l’antisionisme, insistant sur l’importance d’enseigner à l’école les outils contre le complotisme et le nouvel antisémitisme, qui s’exprime particulièrement à travers la haine d’Israël. Concernant les préjugés antisémites et la haine des Juifs, ceux-ci demeurent, selon le Ministre, limités à un nombre réduit d'établissements qui nécessitent une attention sans relâche.

Par ailleurs, le Ministre a rappelé que les Valeurs de la République devaient faire partie des préoccupations du Conseil des Sages de la laïcité avec une extension de ses responsabilités.

Il a également souligné la nécessité de sensibiliser les Recteurs des 131 académies et les directeurs d'établissements au renforcement de l’enseignement de ces valeurs et à la lutte contre l'antisémitisme, le racisme et toutes les haines. La discussion a également porté sur le harcèlement des enfants à l'école et sur les réseaux sociaux, sujet majeur de préoccupations.

Sur un plan plus politique, le Ministre et le Président du Crif ont évoqué la loi de 2004 régissant le port des signes d'appartenance religieuse et le respect du principe de laïcité dans les écoles, collèges et lycées publics. Le Ministre a annoncé préparer une circulaire pour redire les principes du droit en insistant sur le rôle des directeurs d'établissements dans le discernement et l'adhésion des élèves aux valeurs républicaines.