Actualités
|
Publié le 25 Novembre 2021

Crif - Visite de la délégation du Crif au Monastère d’Abu Ghosh

Après deux ans de pandémie, une délégation du Crif s'est rendue, au début du mois de novembre 2021, en Israël pour une semaine de rencontres et déplacements officiels. Parmi les étapes de ce voyage, la visite du Monastère d’Abu Ghosh.

La mission du Crif en Israël a été reçue touteune matinée par le Père Louis–Marie Coudray, supérieur du Monastère d’Abu Ghosh.

Beaucoup d’entre nous ont eu ainsi le plaisir de revoir celui qui fut, de 2016 à 2019, le responsable des relations avec le judaïsme au sein de la conférence des évêques de France et qui a beaucoup œuvré au rapprochement de l'Église catholique avec le judaïsme.

Le Père Louis–Marie Coudray, qui a vécu 35 ans au Monastère d’Abu Ghosh, nous en a rappelé l’histoire. Cette ancienne église abbatiale avec crypte des croisés de style roman date du 12éme siècle. Abandonnée elle sera en 1873 confiée à la France par l’Empire Ottoman. Trois moines  bénédictins vont réinvestir ce lieu en 1976. Actuellement cette communauté est mixte. La visite des lieux nous a conduite dans le jardin, au mémorial du Cardinal Aron-Jean-Marie Lustiger, voulu par l’ancien Président du Crif Richard Prasquier, et inauguré en octobre 2013. Le Cardinal durant toute sa vie sacerdotale a créé des ponts entre les deux religions.

Abu Ghosh est une localité arabe fidèle à l’État d’Israël située à 10km environ à l‘ouest de Jérusalem. Le monastère Chrétien entretient de bonnes relations avec son environnement local arabe d’une part et d’autre part avec la population israélienne dans son ensemble. Le frère Olivier, qui accueille les visiteurs, est en relation étroite avec le papa juif pratiquant d’un jeune de 17 ans (Z’al) assassiné lors de l’attentat de la Yeshiva Otniel en décembre 2002. Ils se voient régulièrement et chantent ensemble une partie du psaume de David (23-4) ”Quand je marche dans la vallée de l’ombre de  la mort, je ne crains aucun mal car tu es avec moi…”. Les visiteurs sont nombreux, particulièrement des jeunes avant ou pendant leur service militaire. C’est ainsi que devant une église croisée des juifs et des druzes chantent avec un frère catholique un psaume de David.

Le père Louis–Marie Coudray fait la promotion de l'État d’Israël. Il indique “qu’on ne peut faire l’économie de la renaissance d'Israël”. L’église redécouvre le rapport vital et historique à la pérennité de l’alliance d’Abraham.

Abu Ghosh dans sa singularité est un exemple de la richesse d’Israël, État juif, fraternel et ouvert à tous.

Whats-App-Image-2021-11-25-at-15-34-36

Whats-App-Image-2021-11-25-at-15-34-16

Whats-App-Image-2021-11-25-at-15-34-16-1

 

Par Dr Charles Sulman, Président Régional du Crif des Hauts de France

 

À lire aussi :

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.