Lu dans la presse
|
Publié le 27 Juillet 2021

France - Moissac : dignité, respect et émotion pour les victimes de la Shoah et les Justes

C’est une commémoration à la fois digne, solennelle et avec une grande émotion qui vient d’avoir lieu à Moissac devant la plaque rappelant, au moulin de Moissac, le courage exceptionnel des moissagais qui sauvèrent 500 enfants juifs d’une déportation et d’une extermination quasi certaine dans les camps nazis.

Publié le 27 juillet 2021 dans La Depêche

Le maire de Moissac, Romain Lopez rappela cet épisode, devant un public dont un des anciens enfants concernés, enfant juif de Roumanie, Paul Alter, dit Althar, faisait partie, ajoutant une note d’émotion particulière à cette cérémonie. Après avoir rappelé le courage de MGR Théas, le maire indiqua que "le ville de Moissac participera activement aux futurs évènements qui seront organisés autour de cette page enchantée, malheureusement perdue dans le chapitre le plus sombre de l’Histoire humaine".

C’est la sous-Préfète Sarah Ghobadi qui donna lecture de la lettre de la ministre aux AC, qui rappelle que "les 16 et 17 juillet 1942 demeurent une marque d’infamie dans notre Histoire et une blessure dans notre mémoire nationale. Au total, 13.152 juifs furent arrêtés et livrés à leurs bourreaux. La flamme du Souvenir ne s’éteindra pas. Cette journée nationale invite à l’éveil et à la vigilance face à l’extrémisme, à l’antisémitisme et à, toutes les discriminations. Ainsi nous œuvrons en faveur d’une certaine idée de la France mais aussi pour une idée certaine de l’Humanité".

Les gerbes furent déposées par le maire accompagné de Paul Alter, par le Conseil départemental, par la députée Sylvia Pinel et la sous-Préfète Sarah Ghobadi.

La Marseillaise, chantée par le public, clôtura cette commémoration témoignant du courage des Moissagais justifiant que Moissac soit la 3e ville au monde reconnue "ville de Justes parmi les Nations".

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.