Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Les trois vies de Suzana Baker, par Philippe Amar

21 Mars 2022 | 82 vue(s)
Catégorie(s) :
Opinion

Pages

Les trois vies de Suzana Baker, par Philippe Amar (*)

 

Qui un jour, au moment de vouloir faire un cadeau ne s’est pas posé la question : « Qu’est-ce que je pourrais lui offrir d’original ? » C’est cette requête d’originalité dans le choix d’un présent à faire à un proche qui va conduire les héros du roman de Philippe Amar dans un imbroglio extraordinaire et un périple planétaire.

Nous sommes à Brookline dans le Massachusetts en mai 2019. Lauren Moore-Baker, professeure d’Histoire contemporaine à Boston, va fêter ses cinquante ans. Elle a hâte de recevoir les résultats du test ADN que sa fille Emily lui a offert pour l’occasion. Un test ADN ! Drôle de cadeau ! Il paraît que cela se fait aux États-Unis. Un présent, on va le voir, qui n’est pas sans risques. On raconte par exemple, qu’un suprématiste blanc qui avait demandé un tel test au laboratoire de généalogie génétique My Origin DNA a découvert qu’il était à 15% Noir africain !

À la même période, la mère de Lauren, Suzana, veuve et atteinte de la maladie d’Alzheimer, va sur ses quatre-vingt-neuf ans.

Et voici enfin les résultats du test : Juif ashkénaze : 50,1%, Irlandais : 35,2%, Anglais : 7,8%, Norvégien : 6,9%.

Pour Lauren et pour son entourage, son ex qui vit toujours avec elle et ses enfants, c'est la stupeur. Pour une famille catholique assez pratiquante, quel bouleversement ! Laurent a été en son temps baptisée, a fait sa première communion, sa communion solennelle et se rend souvent à Noël à la messe de minuit.

Irlandais, Anglais, Norvégien, passe encore, mais Juif ! Incroyable ! Tout s’écroule. Et impossible d’interroger Suzana Baker qui a perdu la tête ! Quel lourd secret la maman a-t-elle gardé au fond d’elle-même depuis tant d’années ?

Avec Philippe Amar, on remonte le temps. Nous voilà à Marseille, le jeudi 11 juillet 1940. Esther Braunstein et sa fille Hannah, dix ans, attendent au port le bateau qui ramène Meyer, le papa, légionnaire de nationalité allemande de retour de Sidi Bel Abbès.

Dans sa quête éperdue, Lauren va croiser Abraham, Mirla, Frida et Feige Rawitz, Léon Goldberg, On réalise que Suzana Baker a vécu trois vies avant d’être celle que ses enfants ont connue. Elle avait en quelque sorte, « suicidé son passé, son nom, ses origines et sa religion. Tout cela pour vivre en harmonie dans un monde où personne ne voudrait la tuer ».

À sa mort, Suzana sera inhumée selon la tradition juive. Un juste retour des choses.

Très original.

 

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions Mazarine. Février 2021. 396 pages. 20 €.