Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Mythologos, par Franck Senninger

02 Juin 2021 | 169 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

 

"For the union makes us strong" : car l'union nous rend forts, Solidarity forever, Peter Seegers

Pages

Opinion

 

"For the union makes us strong" : car l'union nous rend forts, Solidarity forever, Peter Seegers

Pages

Mythologos, par Franck Senninger (*)

 

Lorsqu’Eliezer Ben Yéhouda se lança dans une réhabilitation de l’hébreu, transformant une langue alors considérée comme morte en langue bien vivante, il fut amené à créer de nouveaux vocables qui n’existaient pas dans le texte biblique. On considère que le premier mot du nouvel hébreu fut « Milon », qui vient de « Mila », le mot et qui désigne, tout simplement le dictionnaire. Et c’est un véritable dictionnaire de la mythologie grecque qui nous est proposé dans ce roman.

Car Milon, c’est aussi le nom du héros du nouveau roman de Franck Senninger qui se déroule dans la Grèce ancienne au temps de Pythagore. Milon de Crotone, fils de Diotime, passionné de sports de combat, qui fréquente la salle de gymnastique de Nikos, ira même jusqu’à déboulonner une statue de Zeus pour montrer sa force. Un blasphème qui lui vaut une forme d’exil.

Vedette locale, Milon a remporté les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Son objectif, désormais, à présent qu’il a atteint sa majorité, est de viser beaucoup plus haut : la médaille d’or aux véritables Jeux Olympiques, ceux des adultes. La partie sera serrée car les prétendants sont nombreux et capables de tous les mauvais coups. Milon, finalement, est victorieux. Mais at-il gagné honnêtement ? En effet, on découvre qu’il a réussi à se procurer une pierre magique, l’alectorie. Aurait-il gagné sans ce talisman ?

Ce roman est l’occasion de retrouver les personnages de la Grèce antique étudiés dans les lycées et collèges : la pythie de Delphes, Apollon et sa sœur jumelle Arthémis, Athéna, Hermès, Héra, Achille, Narcisse, Œdipe et le Sphinx, Héraclès alias Hercule et ses douze travaux, le lion de Némée,  l’hydre de Lerne, Jason et sa toison d’or, Augias et ses écuries,  Diomède et ses juments, Hippolyté, reine des Amazones, Pandore et sa boîte à secrets,  et sa ceinture d’oret bien d’autres.

D’autres personnages, des dieux et des demi-dieux, des animaux mythologiques apparaissent aussi : la biche de Cérynie, le sanglier d’Erymanthe, les centaures, Méduse et les Gorgones, Cerbère, le chien aux trois têtes gardien des Enfers, les Hespérides et leur jardin.

Figure essentielle du roman, Pythagore de Samos, « Pyth » pour les intimes, jusqu’ici uniquement associé dans nos mémoires de potaches, à son fameux théorème, prend une dimension plus humaine. Grand philosophe dont les conseils éclairés sont recherchés, notamment par Milon, il a une épouse, magicienne à ses heures perdues, qui se caractérise par une beauté exceptionnelle, Théanô  et une nombreuse famille, deux garçons, Mnérarque et Télaugès et trois filles , Damô alias Myia, « la petite mouche », Arignôtè et Aisara.

Comme dans tout bon roman qui se respecte, Eros est au rendez-vous.  Être double champion des Jeux Pythiques, triple champion des Jeux Néméens et Isthmiques et double champion olympique n’empêchent pas Milon de succomber aux feux de l’amour et, partant, de la jalousie et de la tristesse.

L’ouvrage s’achève sur une guerre impitoyable entre Crotoniates et Sybarites. La mort et l’exil ne sont plus loin.

De nombreuses cartes géographiques et des arbres généalogiques illustrent ce roman pour le moins original.

 

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions Anfortas. Janvier 2020. 450 pages. 25 €.