Etudes du CRIF
|
Publié le 30 Août 2006

Etudes du Crif n°4 : La Belgique et ses Juifs : de l’antijudaïsme comme code culturel, à l’antisionisme comme religion civique. Par Joël Kotek

Dans ce 4e numéro des Etudes du Crif, Joël Kotek, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles, pousse un cri d’alarme sur la question de l’antisémitisme en Belgique.

« Abandon », le mot pourrait sembler fort mais comment expliquer autrement le silence assourdissant des autorités belges face à la vague d’incidents de caractère antisémitisme.

La Belgique, cette bonne terre de Jacques Brel et du plat pays, des brumes et des marées basses, est aujourd’hui en proie à une vague hostile sans précédent. Sous couvert d’antisionisme, les vannes se sont grandes ouvertes et touchent tous les secteurs de la nation. Cette étude a été mise en ligne grâce à la participation de la Fondation Pour la mémoire de la Shoah.

Joël Kotek livre alors son commentaire et nous parle de la Belgique et de ses Juifs. Il égrène ses arguments et affûte ses armes. Le cas belge est d'autant plus intéressant qu'il pourrait augurer, dit-il, la nouvelle place des Juifs dans l'Europe du troisième millénaire: une place marginale, sinon une condition de paria.

 
La version intégrale de ce document est accessible en cliquant sur le lien ci-contre : http://www.crif.org/pdf/etude_4.pdf
4

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.