Le CRIF en action
|
Publié le 12 Juin 2013

Antisémitisme à l’Université de La Rochelle : le CRIF proteste

Les étudiants de l’Université de La Rochelle ont participé à l’écriture d’une pièce de théâtre ou les vieux poncifs de l’antisémitisme comme l’avarice et la richesse trouvent un large écho. Dans un courrier qu’il adresse à la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Roger Cukierman, Président du CRIF, demande à Geneviève Fioraso d’examiner ce problème : « il y a suffisamment d’antisémitisme pour que l’antisémitisme ne se joue pas sur scène à La Rochelle », écrit-il. 

Dans une lettre adressée à Gérard Blanchard, Président de l’Université, Roger Cukierman s’étonne du « discours apaisant à ce sujet qui masque l’essentiel» : l’antisémitisme. Il demande également que Michel Goldberg, l'enseignant de La Rochelle qui, avec courage et lucidité, a dénoncé cette pièce, ne soit plus stigmatisé. Enfin, dans un dernier courrier, au Recteur de l’Académie de Poitiers, Roger Cukierman demande à Jacques Moret de condamner fermement cette pièce de théâtre. 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.