Le CRIF en action
|
Publié le 16 Janvier 2015

Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l'Education Nationale, reçoit Roger Cukierman

La Ministre de l'Eduction Nationale a reçu Roger Cukierman, président du Crif au cours d'un long entretien. La Ministre a ouvert l'entretien en déclarant son profond rejet de l'antisémitisme à titre personnel et culturel.  

Photo D.R

Roger Cukierman a constaté l'échec de l'Education National dans sa mission républicaine, sans correction depuis le constat établi en 2002 dans le livre "les territoires perdus de la République".  Il ne reste qu'un tiers des enfants juifs de France dans les écoles laïques, les autres étant dans des écoles confessionnelles, juives ou non.  Roger Cukierman a demandé un programme ambitieux pour remettre la morale civique et républicaine au cœur des écoles.  La Ministre a déclaré son intention de lutter dans ce sens, notamment par une meilleure formation des enseignants.  Elle a déjà lancé une grande consultation pour pouvoir faire des propositions rapidement.

De nombreuses propositions ont été évoquées,

-        Eduquer au vivre ensemble dès le CP immédiatement, mise en place d'un programme de morale civique adapté pour chaque classe de la maternelle à la terminale

-        Demander à l'inspection générale une mission d'audit sur la situation de l'enseignement public dans les banlieues

-        Prévention et suivi des écarts (réactions suite à la minute de silence de la journée de deuil national), avec mise en place de moyens pédagogiques pour les élèves et les parents.

-        Mise en place de sanctions adaptées pour tout comportement raciste ou antisémite dans les établissements scolaires, et être ferme sur les sanctions

-        Enseigner les religions à l'école et le respect de l'autre

-        Dans le cadre de la morale civique, enseigner la lutte contre les préjugés contre les religions et contre toutes les minorités, par des groupes de paroles

-        Distinguer l'antisémitisme du racisme et enseigner la lutte contre toutes les exclusions (homophobie, sexisme, anti-islam, etc.) dans le cadre du modèle républicain dans sa globalité

-        Assurer une formation continue des enseignants sur l'antisémitisme, avec l'aide notamment du Mémorial de la Shoah

-        Enseignement des principes fondateurs des principales religions à l'école

-        Renforcer la participation des associations et des entreprises dans la mise en place d'outils pédagogiques (ex : le kit RATP d'éducation civique)

-        Promotion et incitation à adapter les exemples de lutte contre l'antisémitisme qui ont réussi (ex: film les Héritiers) et des programmes primés (Ex : Prix Corrin).  Idem pour les autres types d'exclusions.

-        Mise en place de journées thématiques dans le calendrier scolaire, notamment le 27 janvier, anniversaire de la libération des camps de la mort, et le 21 mai, journée de la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l'humanité.

-        Favoriser les prises de paroles, discussions et déconstructions des préjugés et actualités liées à l'antisémitisme et à l'exclusion, en restant dans l'actualité (ex: Dieudonné)

La Ministre et ses conseillers se sont montrés très intéressés par ces propositions qui seront intégrées dans les projets actuellement en discussion par les différentes commissions de réflexion au Ministère.  La Ministre et Roger Cukierman ont convenu de se revoir régulièrement pour des points de situation sur l'évolution des programmes et de leur mise en place.

Roger Cukierman était accompagné de Jean-François Bensahel, Président de la Commission Education, de Paul Rechter, Conseiller du Président, et de Robert Ejnes, Directeur Exécutif.  La Ministre était accompagnée de son Directeur de Cabinet Bertrand Gaume et de son Conseiller Serge Barbet.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.