Le CRIF en action
|
Publié le 17 Février 2014

Rassemblement contre l'antisémitisme et pour la fraternité républicaine

Deux ans, jour pour jour, après l'odieux attentat de Toulouse, le CRIF organise avec toutes les associations et la société civile un grand rassemblement, ce mercredi 19 mars 2014 à 18 heures, sur l'esplanade du Trocadéro, sur le thème "La haine des Juifs, ça suffit ! Contre l'antisémitisme et pour la fraternité républicaine", en présence du Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Ce rassemblement républicain donnera lieu à une série de prise de paroles politiques et communautaires, avant l'intervention du Président du CRIF Roger Cukierman, en présence du Ministre. La cérémonie à la mémoire des victimes des tueries de Montauban et de Toulouse, le maréchal des logis-chef Imad Ibn-Ziaten, les militaires Abel Chennouf et Mohamed Legouad, du 17e régiment du génie parachutiste, le Rabin Jonathan Sandler, ses deux jeunes enfants Gabriel et Arieh, et la petite Myriam Monsonégo, débutera avec la venue sur scène des mouvements de jeunesse qui liront un texte, avant d'allumer sept grandes bougie à le mémoire de ces victimes plus une à la mémoire d'Ilan Halimi. Le ministre de l'Intérieur prononcera ensuite son allocution. Elle sera suivie par les prises de parole d'Alain Finkielkraut, de Bernard-Henri Levy et d'Eliette Abécassis. L'hymne de la Marseillaise, chanté par les enfants, clôturera la cérémonie.

PParticiperont, entre autres personnalités, à ce grand rassemblement républicain :

Harlem Desir, Secrétaire général du PS

Claude Goasguen, Maire du 16ème, représente Jean-François Copé, Président de l’UMP

Meyer Habib, député UDI

Ibrahim Sorel Keita, Président de SOS Racisme

Le Préfet Alain Boyer, représente le Pasteur François Clavairoly

L’Imam Hassen Chalgoumi, Imam de Drancy

Louis-Georges Tin, Président du CRAN

Pierre Besnainou, Président du FSJU

Joël Mergui, Président des Consistoires

Serge Klarsfeld, Président des FFDJF

Mr et Mme Samuel Sandler

Michel Gugenheim, Grand Rabbin de Paris

Père Thierry Vernet, représentant le Cardinal Vingt-Trois, Cardinal Archevêque de Paris, responsable pour le diocèse de Paris des relations avec le Judaïsme

Slimane Nadour, représente le Dr Boubakeur, Recteur de la Mosquée de Paris, Président du CFCM

Hassan El Halaoui Talibi, représentant le Parti des Musulmans de France, CFCM

Le Rabbin Michel Serfaty, Président des Amitiés Judéo Musulmanes

L’Imam Mohamed Azizi

Une délégation d’Imams accompagnant Hassen Chalgoumi

Nathalie Kosusko-Morisset

Anne Hidalgo, Adjointe au Maire de Paris

Robert Badinter, ancien Ministre

Bertrand Delanoe, Maire de Paris

Jean Christophe Fromentin, Maire de Neuilly

Thierry Solere, Député 92

David Assouline, Sénateur

Emmanuelle Cosse, Secrétaire Nationale EELV, avec une délégation

Jean Jacques Curiel, représentant le Parti Radical

Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne

Patrick Baudoin, Maire de Saint Mandé

Joelle Ceccaldi-Raynaut, Maire de Puteaux

Bernard Guenassia, Adjoint au Maire de Puteaux

Zvi Tal, ministre plénipotentiaire de l’ambassade d’Israël en France

Thierry Atangana, Franco-Camerounais qui vient d’être libéré après 17 ans passés en prison au Cameroun

Jean-Louis Sanchez, Président de l’Observatoire de l’Action Sociale

Sacha Reingewitz, Président de l’UEJF

Samy Gozlan, Président du BNVCA

Le chanteur Michel Jonasz

Le réalisateur Alexandre Arcady

CRIF

Nos réseaux sociaux en direct

Shimon Peres שמעון פרס était convaincu de la puissance de l'éducation et de la sagesse. Il s'est d'ailleurs engagé dans de nombreux projets visant à faciliter l'accès à l'éducation de tous.

#StopBoycott

Shimon Peres s'est éteint et il nous reste aujourd'hui ses paroles et nombreux enseignements.

#StopBoycott

#CommuniquéDePresse
Le Crif rend hommage à Shimon Peres, grand bâtisseur de l'Etat d’Israël et amoureux de la paix

Le Crif a appris avec tristesse ce matin le décès cette nuit de Shimon Peres, ancien Président et Premier ministre de l'Etat d'Israël.

Pour Francis Kalifat, président du Crif : « Shimon Peres était le dernier des pères fondateurs de l'Etat d’Israël. Courageux, intègre, visionnaire et humaniste, il représentait une part essentielle de son histoire ».

Il aura voué son existence à la protection, au développement et à la modernisation d’Israël.

Bâtisseur inlassable, il fut un homme de paix et de dialogue en œuvrant aux côtés d'Ytzhak Rabin, au rapprochement israélo-palestinien lors des accords d’Oslo.

Il continua d'incarner par la suite les rêves de paix de générations entières d'Israéliens.

Sioniste engagé et marqué par l'antisémitisme vécu dans sa jeunesse en Pologne, Shimon Peres ne transigea jamais sur la sécurité d'Israël et du peuple juif.

Prix Nobel de la Paix, Premier ministre puis Président de l'Etat d’Israël, Shimon Peres restera à jamais un homme dont l’autorité morale forçait le respect et l’admiration du monde entier

#ShimonPeres un livre de condoléances est en ligne, une belle initiative de The Israel project

http://tip.nationbuilder.com/shimon-peres-memorial

L’ancien président et premier ministre israélien Shimon Pérès, Prix Nobel de la paix en 1994, est mort à l’âge de 93 ans, deux semaines après avoir été victime d’une attaque cérébrale.

La secrétaire d’Etat française chargée du Numérique et de l’Innovation rencontrera plusieurs acteurs des écosystèmes d’innovation israélien et palestinien

#Actu - Le World Jewish Congress et l'UNESCO organisaient la semaine dernière une soirée d’envergure au Metropolitan Museum of Art de New York. A cette occasion, une douzaine de personnalités ayant combattu l’antisémitisme et l’extrémisme ont été décorés.

Le Président du WJC Ronald S. Lauder a tenu un discours en l’honneur d’Elie Wiesel, rescapé de la Shoah et Prix Nobel de la Paix, décédé le 2 juillet dernier. En évoquant leur voyage à Auschwitz, il déclare :
«Vivre l’expérience d’Auschwitz à travers les yeux d’Elie a changer ma façon de voir l’Holocauste pour toujours. Ce jour-là je n’ai pas vu un homme rempli de haine ou de revanche. J’y ai vu l’homme avec les yeux les plus tristes et le sourire le plus chaleureux. J’ai également vu un homme avec la détermination d’honorer la mémoire de ce que l’on avait perdu tout en parlant avec tristesse pour ceux qui ne pouvaient plus faire.»

C’est accompagné de la Directrice Général de l’UNESCO Irina Bokova, que le Président du WJC lui a dédié le prix de l’homme de la paix en présence de sa femme.

Lire l’article World Jewish Congress : http://bit.ly/2d6axYB

Le verdict sera rendu le 14 novembre prochain

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.