Le CRIF en action
|
Publié le 10 Mai 2016

Rencontre avec Akiva Tor et le Ministère des affaires étrangères israélien

Akiva Tor a fait part de l’initiative de son Ministère pour gérer et filtrer "les big datas antisémites".

Le CRIF et le Ministère ont également discuté de l’évolution de l’antisémitisme en France et de la progression de l’extrême droite

Le Ministère des affaires étrangères israélien est revenu sur la résolution de l’UNESCO soutenue par la France qui niait le lien entre Jérusalem et le peuple juif, en regrettant cette position française qui selon les israéliens a du être décidée à bas niveau alors que l'ambassadeur de France P. Laillot avait quitté ses fonctions et que le nouvel ambassadeur de France n'était pas encore nommé. Roger Cukierman a informé le Ministère qu'il allait recevoir une lettre de François Hollande prochainement a ce sujet.
 
Le CRIF et le Ministère ont également discuté de l’évolution de l’antisémitisme en France et de la progression de l’extrême droite, qui doit rester infréquentable en Israël, à l'approche des élections françaises où les visites politiques vont s'accélérer. 
 
Ils se sont également entretenu sur les visites prochaines de délégations françaises importantes menées par le Premier Ministre Valls et la Chambre de commerce franco-israélienne fin mai 2016.
 
Akiva Tor a fait part de l’initiative de son Ministère auprès des industries de l’internet pour leur montrer des outils internets leur permettant de gérer et filtrer "les big datas antisémites". Devant la passivité de ces industries, il a félicité les autres approches visant à responsabiliser les industries comme l'approche légale de la France. 
CRIF

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.