Le CRIF en action
|
Publié le 9 Juillet 2013

Rendez-vous avec la presse juive

Roger Cukierman a rencontré la presse juive dans les jours précédant l’assemblée générale, donnant en quelque sorte le coup d’envoi de son mandat.  

Lors de cette rencontre avec la presse juive, le nouveau président a rappelé sa première mission : « La principale préoccupation du CRIF, c’est le combat contre l’antisémitisme ». Pour Roger Cukierman, « les gens qui montrent leur judaïsme (kippa, etc.) sont aujourd’hui particulièrement exposés à des attaques antisémites. Et puis il y a la menace des salafistes. Notre ministre de l’Intérieur nous l’a dit : il y a des centaines de salafistes qui dorment tranquillement en France. Il n’est donc pas exclu qu’il y ait de nouveaux attentats ». Mais ce combat nécessite avant tout « d’unifier notre communauté, a-t-il expliqué. Nous allons donc engager une réforme des statuts, dans un esprit d’ouverture, notamment vers le Consistoire en leur proposant de nommer un vice-président du CRIF, à côté d’un vice-président nommé par le FSJU ».

 

Autre mesure phare évoquée : « La renaissance de l’association des Amis du CRIF, qui sera dirigée par Raphaël Haddad. Le CRIF étant un regroupement d’institutions, les Amis du CRIF devraient permettre de regrouper des individus. Cela pourra ainsi favoriser le contact avec la rue juive qui est si importante ». Prônant le même esprit d’ouverture, il indique que les Amis du CRIF, par le biais de la collecte de fonds, permettra d’organiser des voyages en Israël pour des journalistes, des hommes politiques afin de présenter la réalité du pays, mais aussi d’aller à la rencontre des syndicats, des ONG, des autres religions.

 

Quant à l’épineuse question du partage des pouvoirs entre les institutions juives, Roger Cukierman a souligné que les anciens dirigeants d’institutions juives « dans leur sagesse ont bien compris que le social devait être dans les mains du FSJU, le religieux dans celles du Consistoire, et le politique entre les mains du CRIF », précisant que ce dernier représente le judaïsme dans sa pluralité. Les prochains mois verront si oui ou non cet appel à unifier le judaïsme français sous la houlette du CRIF trouvera un écho favorable dans les autres institutions.

 

Pierre Assouline

 

(Article publié dans le n° 1261 du jeudi 4 juillet 2013 d’Actualité Juive)

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.