Le CRIF en action
|
Publié le 6 Juin 2013

Une exposition inacceptable au Musée du jeu de Paume

Une série de 68 photographies prises par la palestinienne Ahlam Shibli sont exposées au Musée du jeu de Paume, à Paris depuis le 28 mai. Cet ensemble s’intitule Death. Shibli veut montrer « quelques moyens de représentation des martyrs et des détenus » dans Naplouse et comment les familles ou la société palestinienne entretiennent la mémoire des terroristes qui ont été tués lors d’attentats-suicide perpétrés en Israël. 

Ces gens sont pour la plupart membres des brigades d’Al Aqsa, Izzal-dinal-Qassam et du FPLP, pourtant considérées comme des organisations terroristes par le Conseil de l’Union européenne. Par exemple, cette exposition met en valeur Osama Buchkar qui, le 19 mai 2002, « s’est livré à une opération martyre à Natanya », selon la légende. En réalité, 3 personnes ont été tuées et 59 autres blessées à Netanya. Dans un courrier qu’il a adressé le 5 juin 2013 à Aurélie Filipetti, ministre de la Culture et de la Communication, Roger Cukierman écrit : « il est particulièrement regrettable et inacceptable qu’en plein Paris, cette série fasse ainsi l’apologie du terrorisme. » Le Président du CRIF sollicite par ailleurs l’intervention de la ministre.

 

Nos réseaux sociaux en direct

Avec le projet Kitchen Without Border, un restaurateur de Tel Aviv a trouvé un moyen simple de réunir de collecter de l’argent

Gadot and British actor Jason Statham will star in an action-packed TV spot for Israeli company Wix, to be aired for the first time during this year's Super Bowl.

#MemoireJ - Ilan Halimi a été enlevé dans la nuit du 20 au 21 janvier 2006 en région parisienne.

Les détails de son calvaire ont été plusieurs fois détaillés dans la presse et lors du procès du "gang des barbares".

Ilan Halimi fut torturé durant plusieurs semaines dans une cave d’une cité de Bagneux. Le motif de ce crime est crapuleux et antisémite : il s’agissait d’extorquer de l’argent à la famille de la victime, « supposée riche car juive ».

Il fût découvert agonisant le 13 février 2006 le long des voies ferrées du RER C à Sainte-Geneviève-des-Bois, il décéda lors de son transfert à l’hôpital.

Ilan Halimi est aujourd’hui enterré au cimetière de Guivat Shaoul à Jérusalem.

Ne l’oublions pas, Ilan a été séquestré et torturé parce qu’il était juif.

En février 2016 Marc Knobel, historien au Crif publiait sur son blog cet article sur l'affaire Ilan Halimi : bit.ly/2iJejLL

Bloomberg a déclaré qu'Israël est le 10ème pays le plus innovant du monde cette semaine, au moment de la sortie de son index de l'innovation 2017. Les Etats Unis arrivent 9ème et perdent une place, alors qu'Israël en gagne une.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.