Le CRIF en action
|
Publié le 6 Juin 2013

Une exposition inacceptable au Musée du jeu de Paume

Une série de 68 photographies prises par la palestinienne Ahlam Shibli sont exposées au Musée du jeu de Paume, à Paris depuis le 28 mai. Cet ensemble s’intitule Death. Shibli veut montrer « quelques moyens de représentation des martyrs et des détenus » dans Naplouse et comment les familles ou la société palestinienne entretiennent la mémoire des terroristes qui ont été tués lors d’attentats-suicide perpétrés en Israël. 

Ces gens sont pour la plupart membres des brigades d’Al Aqsa, Izzal-dinal-Qassam et du FPLP, pourtant considérées comme des organisations terroristes par le Conseil de l’Union européenne. Par exemple, cette exposition met en valeur Osama Buchkar qui, le 19 mai 2002, « s’est livré à une opération martyre à Natanya », selon la légende. En réalité, 3 personnes ont été tuées et 59 autres blessées à Netanya. Dans un courrier qu’il a adressé le 5 juin 2013 à Aurélie Filipetti, ministre de la Culture et de la Communication, Roger Cukierman écrit : « il est particulièrement regrettable et inacceptable qu’en plein Paris, cette série fasse ainsi l’apologie du terrorisme. » Le Président du CRIF sollicite par ailleurs l’intervention de la ministre.

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.