Lu dans la presse
|
Publié le 7 Janvier 2021

France - Aisne : une vente aux enchères d'objets nazis annulée après des protestations

L'événement, qui devait se tenir à Soissons le samedi 9 janvier, proposait à la vente des drapeaux nazis et des bustes d'Adolf Hitler.

Publié le 7 janvier dans RTL

Les articles qu'elle proposait ont suscité la polémique. Repéré sur interenchères.fr par un passionné d'art anonyme, une vente aux enchères prévue à Soissons, dans l'Aisne, samedi 9 janvier, qui devait notamment comporter des objets nazis a été annulée, a-t-on appris auprès de la préfecture, mercredi 6 janvier. Elle avait suscité l'indignation du Crif et d'une association engagée contre l'antisémitisme.

"Le préfet a été alerté sur l'organisation d'une vente aux enchères à Soissons samedi 9 janvier, proposant à la vente des objets nazis, dont la presse s'est également faite l'écho", a-t-on expliqué à la préfecture de l'Aisne. "La situation a été analysée et des contacts pris à la demande du préfet en vue d'éviter un tel événement. L'organisateur a depuis annulé cette vente", a ajouté la préfecture. 

Des drapeaux nazis, bustes d'Adolf Hitler, brassards nazis et bronzes de soldats allemands faisaient partie du catalogue. Le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) et le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) s'étaient insurgés contre cette vente, et contre une autre qui devait avoir lieu à Albi cette semaine.

Dans un communiqué publié sur son site internet, le BNVCA accuse des "organisateurs irresponsables de valoriser cette période". Pour le directeur des études du Crif Marc Knobel, ces ventes "ne favorisent en rien la connaissance historique et ne font qu'appâter un certain nombre de collectionneurs", les musées ne passant pas par ce type de ventes.

 

Sur le même thème : 

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.