Actualités
|
Publié le 12 Janvier 2021

La minute Geek - Faut-il vraiment quitter WhatsApp ?

Chaque semaine, le Crif vous propose une plongée dans le monde de la tech et de ses outils. Mettez votre costume de geek, c'est parti !

Cela ne vous a certainement pas échappé, depuis quelques jours, de nombreux messages circulent sur les réseaux sociaux, conseillant les utilisateurs de WhatsApp de migrer et choisir une nouvelle solution de messagerie instantanée, comme Telegram ou Signal.

Démêlons le vrai du faux, pour que vous puissiez prendre la solution la plus adéquate à vos besoins :

Les faits

Comme vous le savez peut-être, Facebook a racheté Instagram et WhatsApp. Les sociétés cousines cherchent donc à trouver des synergies entre elles. Vous connaissez l’adage : « si c’est gratuit, c’est vous le produit ». Ainsi, pour devenir rentable, Facebook et Instagram ont intensifié les publicités, permettant ainsi aux deux marques de percevoir des revenus. Quid de WhatsApp ? Pour l’instant, l’application est et restera gratuite. En revanche… les nouvelles conditions d’utilisation autorisent WhatsApp à partager un certain nombre de données avec Facebook.

Que les choses soient claires, on ne parle à aucun moment de partager des données privées telles que les contenus des messages échangés sur la plateforme. Ceux-ci sont et resteront chiffrés et réservés aux utilisateurs.

Les informations partagées seront les informations du profil (photo de profil, nom d’utilisateur), et la liste de contacts. Cela permettra au fameux algorithme de cibler au mieux des publicités aux utilisateurs des différentes applications.

Pourquoi c’est embêtant

D’une manière générale : est-ce que vous « cloisonnez » les personnes avec qui vous êtes en contact sur Facebook d’un côté, et celles avec qui vous échangez sur WhatsApp de l’autre ?

Prenons l’exemple de quelqu’un qui travaille sur des sujets sensibles et qui utilise WhatsApp pour échanger des messages, et Facebook pour veiller sur certains sujets. Il n’est pas certain que cette personne ait envie que ses contacts personnels puissent être rapprocher de ses sujets de veille sur les réseaux sociaux. D’une manière générale, après les différents scandales de ces dernières années, nous avons tendance à être frileux sur tous les sujets qui concernent le partage de données.

Prenons un autre exemple : au moment de futures élections, qui sait si l’algorithme ne va pas nous suggérer des publications, publicités ou pages en fonction des goûts politiques de nos contacts WhatsApp ? Dans quelle mesure cela influencera les votes ?

Pourquoi ce n’est pas si grave

Si vous utilisez Facebook ou Instagram, vous vous êtes sûrement déjà habitués à avoir de la publicité à gogo. Les annonceurs ont la possibilité de cibler les « amis » de ceux qui aiment déjà leur page. Ainsi, vos contacts WhatsApp seront peut-être la cible d’une campagne de publicité de votre pizzeria préférée, ce qui en soit ne relève pas de l’atteinte à la vie privée. Par ailleurs, du fait de la réglementation européenne, on prévoit les changements assez mineurs dans votre expérience utilisateur.

Quid de Signal ?

Application la plus téléchargée de ces derniers jours, l’application Signal a le vent en poupe. Développée en 2014, l’application est recommandée entre autres par Elon Musk et Edward Snowden, excusez du peu.

En pratique : l’application est facile à utiliser, très intuitive. Son seul défaut est que vous ne pourrez pas transférer de grosses pièces jointes comme sur WhatsApp.

Verdict ?

Il est peut-être temps en effet de reconsidérer tout ce que l’on peut partager sur WhatsApp. Même si le contenu de vos messages reste entièrement confidentiel, êtes-vous surs que vous partagez le bon contenu aux bonnes personnes ? 

Dans les faits, ces nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp ne vont pas changer beaucoup de choses pour les utilisateurs européens… vous avez jusqu’au 8 février pour décider, date à laquelle vous ne pourrez plus utiliser WhatsApp sans avoir validé les nouvelles conditions d’utilisation !

 
Sophie Taïeb

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.