Lu dans la presse
|
Publié le 24 Juin 2020

Europe - Aristides de Sousa Mendes, diplomate qui a sauvé 10 000 Juifs, honoré d'un monument à Lisbonne

Aristides de Sousa Mendes, un diplomate portugais qui a sauvé des milliers de Juifs français pendant la Shoah, sera honoré par un monument sur un célèbre site de Lisbonne qui reconnaît les plus grandes figures du pays.

Publié le 23 juin dans le Jewish Telegraph Agency sous le titre Portuguese diplomat who rescued 10,000 Jews to be honored with monument at famed Lisbon site

Traduction proposée par le Crif

Le Parlement portugais a décidé de cet honneur à l’unanimité au début du mois, à l’Assemblée nationale. Le monument sera érigé au Panthéon national, une ancienne église.

« Aristides Sousa Mendes, en tant que figure historique héroïque, fait partie du patrimoine national du Portugal », indique la résolution. « Héritage moral pour tous, son héritage est pour l’ensemble de la société civile et surtout un exemple vertueux pour les générations futures ».

En 1940, Aristides de Sousa Mendes était consul à Bordeaux, où il a accordé des visas aux Français fuyant l’avancée nazie. On estime qu’il a sauvé 30 000 personnes, dont 10 000 Juifs.

Après ses actions à Bordeaux, le consul a été suspendu et renvoyé du service diplomatique du Portugal, alors une dictature dirigée par Antonio de Oliveira Salazar.

Cependant, Aristides de Sousa Mendes a été réhabilité à titre posthume et reconnu comme un Juste parmi les Nations – un titre conféré au nom de l’État d’Israël par le musée de la Shoah de Yad Vashem à Jérusalem aux non-Juifs ayant risqué leur vie pour sauver des Juifs pendant le génocide. Aujourd'hui, une plaque mémorielle est aposée devant la maison dans laquelle il a fini sa vie, à Ribérac, à une centaine de kilomètres de Bordeaux. 

Décédé en 1954, il a été le premier diplomate à recevoir ce titre, à titre posthume, en 1966.

Il a reçu plusieurs distinctions dans son pays natal, le Portugal, notamment de la compagnie aérienne nationale TAP qui, en 2014, a baptisé un avion en son honneur.

Mon image

La plaque mentionnant le titre de Juste parmi les Nations d'Aristides de Sousa Mendes, devant la maison dans laquelle il a fini sa vie, à Ribérac, en Dordogne.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.