Lu dans la presse
|
Publié le 21 Mai 2019

Europe/Antisémitisme - Un climat tendu entre Israël et la Pologne: l'antisémitisme s'invite dans un débat politique

Selon le premier ministre polonais, les Polonais sont les premières victimes de la Seconde guerre mondiale.

Publié le 20 mai sur i24News

Lors d’un débat, un candidat du parti d’extrême-droite "La Confédération" a eu dimanche un geste plus que déplacé envers son adversaire politique, membre du parti au pouvoir.

Dans une vidéo, on le voit placer une kippa au-dessus de la tête de la candidate pendant son discours. Cet incident a eu lieu alors que le climat reste tendu entre Israël et la Pologne. 

Après l’annulation de la visite d’une délégation israélienne dans le pays et l’attaque de l’ambassadeur polonais en Israël par un Israélien d’origine polonaise, les relations ne risque pas de s’améliorer avec les derniers propos du premier ministre polonais. 

Selon Mateusz Morawiecki, les Polonais sont les premières victimes de la Seconde guerre mondiale, défendant ainsi le refus d’indemniser les Juifs spoliés.

"Nous ne paierons rien. Si jamais un jour la Pologne devait restituer des biens aux Juifs, ce serait contraire au droit international mais également une victoire posthume pour Hitler", a-t-il déclaré. 

Le chef du gouvernement polonais fait référence à la loi 447 votée aux Etats-Unis en mai 2018. 

Celle-ci oblige le département d’État à rapporter au Congrès les mesures prises par les pays européens pour indemniser les survivants de l’Holocauste ou leurs héritiers concernant les biens saisis sous le régime nazi, allemand et communiste.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.