Lu dans la presse
|
Publié le 22 Janvier 2020

France/Antisémitisme - Croix gammées sur des affiches de campagne à Vanves : Gabriel Attal porte plainte

Le Secrétaire d’État a décidé de porter plainte après la découverte d’inscriptions haineuses sur les affiches de la candidate LREM qu’il soutient. Le Crif condamne ces actes de haine qui n'ont pas leur place sur les murs de la République. Le président du Crif Francis Kalifat a contacté Gabriel Attal ce matin afin de lui réaffirmer sa totale solidarité.

Publié le 21 janvier dans Le Parisien

Les équipes de campagne de Séverine Edou, tête de liste LREM pour les élections municipales à Vanves, ont constaté ce mardi matin des dégradations sur deux affiches collées dans les rues de la ville, au niveau de l'avenue du Général-de-Gaulle.

Des désagréments jusque-là classiques dans une campagne électorale. Sauf que sur ces affiches, des croix gammées ont été dessinées sur le visage de Gabriel Attal, élu député de la 10e circonscription en juin 2017 et actuellement secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale.

Car Gabriel Attal, conseiller municipal d'opposition de Vanves depuis 2014, s'affiche auprès de la candidate LREM et devrait figurer sur la liste de cette dernière pour les élections de mars prochain.

« L'époque n'est pas sereine »

Face à ces dégradations, le secrétaire d'État a immédiatement décidé de porter plainte auprès du commissariat de Vanves. « L'époque n'est pas sereine », reconnaît Séverine Edou qui condamne un acte « à caractère antisémite ».

Sous le visage du secrétaire d'Etat est également inscrit « LREM. Dictature. La matraque en marche ». Une référence explicite aux accusations de violences policières qui émaillent les manifestations en France depuis plus d'un an.

«Nous menons à Vanves une campagne locale qui ne doit pas être perturbée par des problématiques nationales», plaide Séverine Edou.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.