Lu dans la presse
|
Publié le 10 Avril 2019

Israël - Elections : Revue de presse au lendemain du scrutin

Au lendemain du scrutin électoral israélien, le Crif salue la bonne tenue et le caractère démocratique de ces élections. Dans cette newsletter, vous trouverez deux articles de presse faisant état des premiers résultats.

Publié le mardi 10 avril sur i24News

Selon les projections établies par les médias à partir du comptage de 97% des bulletins, Benyamin Netanyahu est crédité d'autant de sièges (35) que la liste Bleu-blanc (centre-droit) de Benny Gantz.

Le Premier ministre obtient une nette majorité des soutiens pour former un gouvernement de coalition.

Selon les projections établies par les médias à partir du comptage de 97% des bulletins, Benyamin Netanyahu est crédité d'autant de sièges (35) que la liste Bleu-blanc (centre-droit) de Benny Gantz. 

Tous les grands journaux israéliens et internationaux ont titré sur l’incertitude qui règne autour des résultats mais également la potentielle victoire de Netanyahou. 

Le quotidien Haaretz titre "Netanyahou à égalité avec Gantz, mais en bonne voie pour former le prochain gouvernement", rappelant que les deux candidats ont pour l’heure obtenu un score similaire tandis que l’actuel Premier ministre bénéficie du soutien de la droite et des religieux. 

"La plupart des chefs des partis de droite et ultra-orthodoxes - Shas et le judaïsme uni de Torah - ont déjà annoncé qu'ils recommanderaient que Benyamin Netanyahou pour former le prochain gouvernement. Les partis ultra-orthodoxes ont renforcé leur pouvoir de trois sièges supplémentaires", peut-on lire. 

Même constat pour Ynet, avec son article intitulé "Les vrais résultats: un grand avantage pour le bloc de droite". 

"Le Likoud et Bleu Blanc semblent avoir remporté chacun 35 sièges. Le bloc de droite ultra-orthodoxe a remporté 10 sièges. Benyamin Netanyahou, qui entame son cinquième mandat consécutif en tant que Premier ministre, a une nette majorité des soutiens pour former un gouvernement de coalition de droite", souligne le quotidien. 

Dans Israel Hayom, il s’agit également de souligner la possible victoire de Netanyahou : "Après avoir compté environ 95% des voix: le Likoud et Bleu Blanc sont proches, un avantage significatif pour le bloc de droite", peut-on lire.  

Aroutz 7 propose un article plus tranché en choisissant de titrer sur la victoire déclarée par le Premier ministre, lequel a comparé la soirée électorale à "une nuit de grande victoire". "Je formerai un gouvernement de droite", a-t-il promis. 

Vu de France 

Dans la presse française, Libération, le Monde et le Figaro ont respectivement titré "Elections israéliennes : un résultat totalement flou", "Nétanyahou bien placé pour former une nouvelle coalition à l’issue d’une législative très serrée" et "Nétanyahou et Gantz au coude-à-coude en Israël".  

"Les premiers sondages à la sortie des urnes n'ont pas réussi à départager nettement le Premier ministre Benyamin Nétanyahou, qui brigue un cinquième mandat, de son rival Benny Gantz. Leur sort est lié à celui des petits partis avec qui ils devront faire alliance pour former une coalition", écrit Guillaume Gendron dans Libération

Quelque 6,3 millions d'électeurs étaient appelés à élire leurs 120 députés et à décider si l'indétrônable "Bibi", poursuivrait son long règne ou si l'heure du changement était venue avec le novice Gantz.

L'issue aura été incertaine jusqu'au bout, et environ deux heures avant l'échéance, MM. Netanyahu et Gantz battaient encore frénétiquement le rappel de leurs troupes.

"Après le dépouillement de 96 % des bulletins, le Likoud et la formation Bleu et Blanc obtiennent chacun 35 députés. Mais le premier ministre sortant apparaît en mesure de constituer une coalition avec les partis religieux et l’extrême droite", indique Piotr Smolar dans Le Monde

"Les estimations provisoires rendues publiques après la fermeture des bureaux de vote à 22 heures donnaient des résultats en trompe l’œil. Le parti Bleu et Blanc de Benny Gantz était en tête de la plupart des sondages sortis des urnes devant le Likoud de Benyamin Nétanyahou, mais en terme de coalition, la droite obtiendrait la majorité grâce à un jeu d’alliance savamment orchestré", souligne pour sa part Thierry Oberlé dans Le Figaro

La presse internationale  

Du côté américain, le New York Times titre " After Tight Race, Netanyahu Appears Poised to Form Israel’s Next Government" (Après une course serrée, Netanyahu semble prêt à former le prochain gouvernement israélien). 

"Acteur international dominant qui a construit une économie forte, M. Netanyahou est largement reconnu pour avoir assuré la sécurité du pays et livré une série de victoires diplomatiques recherchées de longue date, nombre d'entre elles grâce au président Trump", peut-on lire. 

El Pais titre "El duelo entre Netanyahu y su rival Gantz queda en tablas, según los últimos datos del escrutinio" (Le duel entre Netanyahu et son rival Gantz au coude à coude, selon les derniers résultats). 

Dans la presse italienne, la Stampa annonce la victoire du Premier ministre: " Israele, maggioranza alla destra. Netanyahu trionfa ancora: “Vittoria immensa" (Israël, la majorité à droite. Netanyahou triomphe encore: "immense victoire"). 

"Le premier ministre est clairement le gagnant au regard des coalitions et est maintenant en mesure de former un nouveau gouvernement avec une majorité de droite pouvant atteindre jusqu'à 65 sièges sur 120 à la Knesset", commente Giordano Stabile. 

Enfin, le quotidien allemand Spiegel online affirme que le Premier ministre se dirige vers un cinquième mandat dans son article "Netanyahu steht wohl vor fünfter Amtszeit" (Un cinquième mandat se dessine probablement pour Netanyahou). 

"Après avoir compté presque tous les votes, le parti Likoud de Netanyahou et l'alliance d'opposition Bleu Blanc de Benny Gantz ont atteint 35 sièges sur 120 sièges à la Knesset. Dans l'ensemble, toutefois, les résultats des partis de droite et des partis religieux donneraient à Netanyahou 65 sièges, contre 55 pour le camp de centre-gauche. Par conséquent, on peut supposer que Netanyahou sera à nouveau chargé de former un gouvernement", résume le quotidien. 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.