Lu dans la presse
|
Publié le 12 Novembre 2019

IsraelUnderFire - Un chef militaire du Jihad islamique éliminé par Israël

Benjamin Netanyahou : "L'opération à Gaza prendra du temps ; Nous sommes prêts à frapper quiconque nous frappe."

Publié le 12 novembre dans le Jerusalem Post sous le titre KOCHAVI: IDF IS READY ON THE GROUND, IN THE AIR AND AT SEA

Traduction proposée par le Crif

Israël ciblera quiconque tentera de l'attaquer, a mis en garde le Premier ministre Benjamin Netanyahou, mardi, quelques heures après que l'armée israélienne ait assassiné Baha Abu al-Ata, haut responsable du Jihad islamique, dans la bande de Gaza, et tandis que des dizaines de roquettes étaient tirées depuis Gaza à travers le pays.

Benjamin Netanyahou a été rejoint à la conférence de presse par le chef d'état-major des Forces de Défense Israélienne, le général Aviv Kochavi, et le chef du Shin Bet (Agence de sécurité israélienne), Nadav Argaman. Était absent Naftali Bennett, ministre de la Défense récemment nommé, a officiellement pris ses fonctions une heure avant la conférence de presse.

"Les terroristes pensent qu'ils peuvent frapper des civils impunément et se cacher derrière des civils", a déclaré le Premier ministre. "Nous avons montré que nous pouvions frapper un terroriste avec un minimum de dommages pour les civils. Quiconque pense pouvoir frapper nos civils et s'en tirer, a tord. Si vous nous frappez, nous vous frapperons."

Aviv Kochavi a déclaré qu'Al-Ata était la personne qui avait tenté de saper les efforts d'Israël pour parvenir à un cessez-le-feu avec le Hamas dans la bande de Gaza. "Ces derniers jours, il prévoyait de lancer des attaques contre Israël", a-t-il déclaré. "Nous avons essayé de contrecarrer ses efforts de différentes manières sans succès, nous avons alors recommandé un massacre ciblé."

Aviv Kochavi a ajouté: "Nous ne sommes pas intéressés par une escalade mais nous sommes prêts - sur le sol, dans les airs et en mer."

Nadav Argaman a déclaré que l'assassinat d'Al-Ata avait eu lieu au meilleur moment d'un point de vue opérationnel. Netanyahou a qualifié Al-Ata de "bombe à retardement" et a déclaré que le gouvernement avait approuvé l'opération visant à le tuer, il y a environ 10 jours.

Tôt mardi matin, Israël a frappé une maison dans la bande de Gaza, tuant Bahaa Abu Al-Atta, l'un des principaux commandants du Jihad islamique sur le terrain, responsable des récents tirs de roquettes contre Israël, et qui était en train de planifier une série d'attaques contre l'Etat juif.

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.