Lu dans la presse
|
Publié le 21 Juillet 2020

L'article de presse que vous avez le plus lu cette semaine

Les assassins de Rina Shnerb sont membres du Front populaire de libération de la Palestine, un groupe terroriste désigné dans l'UE.

Cet article avait été publié dans le newsletter du 21 juillet 2020. Il est l'article de presse que vous avez le plus lu cette semaine. 

Europe - Les Pays-Bas admettent avoir indirectement financé des terroristes responsable de la mort d'une israélienne de 17 ans

Publié le 21 juillet dans The Jerusalem Post

Traduction proposée par le Crif

Les Pays-Bas ont payé une partie des salaires de deux terroristes impliqués dans le meurtre de Rina Shnerb, 17 ans, l'année dernière, ont admis mardi le ministre néerlandais des Affaires étrangères Stef Blok et le ministre du Développement Sigrid Kaag.

Les tueurs sont des membres du Front populaire de libération de la Palestine , un groupe terroriste désigné dans l'UE, et des employés de l'Union palestinienne des comités de travail agricole (UAWC), auquel le représentant néerlandais à Ramallah a promis près de 20 millions de dollars en 2013-2021.

Leurs salaires ont été payés en partie par des fonds néerlandais couvrant les frais généraux de l'UAWC, bien qu'ils n'aient pas été directement impliqués dans le programme de gestion des terres et de l'eau parrainé par les Pays-Bas. Ils ont également reçu une accréditation, s'identifiant comme «employés d'une organisation partenaire de la représentation néerlandaise», a indiqué à Ramallah une lettre des ministres.

 

Les Pays-Bas suspendent indéfiniment leurs dons à l'UAWC, dans l'attente d'une enquête.

 

"Parce qu'une action prudente est si importante à cet égard, j'ai décidé de commander des recherches externes sur tout lien entre le FPLP et l'UAWC", ont écrit les ministres. "Le Cabinet… veut déterminer de manière indépendante si et comment la poursuite des contributions est appropriée".

 

Les remarques des ministres sont intervenues en réponse à une question parlementaire de trois partis de droite.

Elle a également affirmé qu'elle n'était pas au courant des liens de l'UAWC avec des groupes terroristes, bien que l'organisation de défense hollandaise et israélienne Center for Information and Documentation on Israel (CIDI) et UK Lawyers for Israel aient contacté le gouvernement et les législateurs de La Haye en mai 2019 pour mettre en évidence ces connexions, sur la base des recherches du groupe de réflexion israélien NGO Monitor.

Les terroristes travaillant pour l'UAWC ont tué Rina Shnerb, 17 ans, le 23 août 2019, lors d'un attentat à la bombe dans une source près de Dolev, blessant également son père le rabbin Eitan Shnerb et son frère Dvir.

 

Samer Arbid était comptable pour l'UAWC au moment de son arrestation en 2019. En octobre, il a été inculpé de 21 chefs d'accusation, en tant que commandant de la cellule terroriste du FPLP qui a préparé et fait exploser la bombe qui a tué Rina Shnerb .

 

Abdul Razeq Farraj était le directeur des finances et de l'administration de l'UAWC et a été inculpé de quatre chefs d'accusation liés à l'aide à l'attentat.

 

Le CIDI a déclaré dans un communiqué que "la nouvelle que deux terroristes du FPLP ont été payés avec de l'argent des impôts néerlandais, et même emporté un laissez-passer du bureau de représentation néerlandais à Ramallah, est choquante mais ... ce n'est pas une surprise".

 

"C'est un bon pas pour les ministres de l'admettre maintenant, mais des mesures concrètes doivent être prises pour empêcher que le terrorisme palestinien ne soit financé à l'avenir par les impôts néerlandais", a ajouté le CIDI.

 

L'ONG Monitor a exprimé l'espoir que la déclaration des ministres néerlandais "sera suivie de sanctions sévères ainsi que d'une demande de restitution des fonds néerlandais, ainsi que de la mise en place de garanties pour empêcher une future utilisation abusive des fonds publics".

L'Italie et l'Espagne sont d'autres donateurs d'État à l'UAWC.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.