Lu dans la presse
|
Publié le 5 Décembre 2019

Mémoire - Léon Schwarzbaum, rescapé d'Auschwitz : "Témoigner, un devoir envers les morts"

Leon Schwarzbaum a été déporté à Auschwitz à 22 ans. 35 membres de sa famille ont été assassinés par les nazis.

Publié le 5 décembre sur le site de i24news

L'Allemand Leon Schwarzbaum figure parmi les derniers témoins vivants de la déportation à Auschwitz, l'ancien camp nazi qu'Angela Merkel visitera pour la première fois vendredi. A 98 ans, il continue de témoigner sans relâche.  

Pour ce Berlinois, l'un des rares rescapés juifs à s'installer au "pays des bourreaux" après la Shoah, raconter inlassablement relève de son "devoir envers les morts".

"J'ai eu la chance de survivre, ma famille ne l'a pas eue", poursuit cet homme courtois et décidé, qui reçoit en cravate dans son appartement coquet d'un quartier tranquille de Berlin. 

Leon Schwarzbaum a été déporté à Auschwitz à 22 ans. Ses parents ont été gazés le jour de leur arrivée en juillet 1943. Trente-cinq membres de sa famille ont été assassinés. 

Pendant ses deux ans à Auschwitz, il a été réduit au travail forcé au service de Siemens avant de parcourir, hagard, des centaines de kilomètres dans des "marches de la mort", prisonnier des nazis qui ont fui le camp avant l'arrivée de l'Armée rouge le 27 janvier 1945.

"J'ai vu des choses effroyables", s'emporte-t-il, l'index pointé en l'air. "Des gens nus dans un camion, les bras en l'air pour implorer le ciel, ils pleuraient". On les emmenait à la mort. "Ce moment m'a poursuivi toute ma vie".

Un soleil froid traverse les fenêtres de son élégant salon rempli de meubles anciens et de souvenirs d'une vie. Il protège ses yeux avec sa main tavelée qui rappelle que désormais, le temps presse pour raconter.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.