Tribune
|
Publié le 14 Juin 2010

Trop c’est trop, par Roger Cukierman

Trop c’est trop ! Je vais vous offrir mon rapport très personnel sur l’affaire de la flottille dite humanitaire qui voulait forcer le blocus de Gaza. Israël est en guerre contre le Hamas qui souhaite la destruction d’Israël. Israël est donc fondé à vouloir empêcher le Hamas de se doter d’armes. Mais Tsahal a commis trois erreurs. Une erreur du service de renseignement qui n’a pas su déceler que parmi les humanitaires figuraient des activistes décidés à combattre. Deuxième erreur, celle du soldat le plus décoré d’Israël, ministre de la défense, Ehud Barak qui a envoyé une dizaine de soldats descendus un à un d’un hélicoptère tomber dans le piège tendu par les activistes turcs. Troisième erreur celle des services de communication de l’armée qui ont attendu six heures pour communiquer les images qui démontraient qu’il y avait eu embuscade. Or à l’heure d’internet la communication doit être instantanée.




Je poursuis mon rapport. Depuis ce jour de fin mai, je constate l’ambiance d’agression contre Israël qui règne dans les medias français. Dans la presse écrite comme à la télévision. Chaque speakerine de la télévision, habituellement si aimable, se sent autorisée à traiter en coupable l’Etat d’Israël. Certaines vont même jusqu’à se coiffer d’un tchador pour aller interviewer à des milliers de km de Paris le pire ennemi d’Israël, négationniste de surcroît. Le boycott de tout ce qui est israélien devient une pratique courante bien qu’interdite par la loi. Des groupes pro palestiniens mènent des opérations de commandos dans les grandes surfaces pour empêcher la vente de produits israéliens. Des défenseurs de la culture déprogramment des chanteurs israéliens ou des films israéliens qui traitent de sujets absolument a politiques.



Les amalgames vont bon train entre le gouvernement israélien et le peuple israélien. On en arrive à mettre en question la légitimité de l’existence de l’état d’Israël. Chacun sait les risques de vague antisémite que tout cela comporte. L’amalgame entre israélien et juif est tentant et encourage à casser du Juif. Le monde politique s’en donne à cœur joie pour critiquer Israël, de Kouchner à Villepin, et des Verts aux communistes. Mais la palme d’or revient à Roland Dumas, ami intime des grands démocrates syriens et libyens, qui fut mêlé à toutes les turpitudes de la période Mitterrand. Il ose comparer le Premier Ministre d’Israël à Hitler.



Alors oui nous sommes exaspérés par ces excès, par ces amalgames. Nous sommes exaspérés par tous ces donneurs de leçons, par leur acharnement, par ces deux poids deux mesures. Qui se préoccupe réellement de Guilad Shalit citoyen français maintenu en détention par le Hamas depuis 4 ans ? A-t-on entendu nos beaux esprits s’indigner, exiger des commissions d’enquête internationale à propos de l’Iran ou du Sri Lanka où des dizaines de milliers de Tamouls ont perdu la vie ?



Israël est-il le Juif des nations ? Est-on anti israélien comme on est antisémite ?



Voilà le climat inquiétant qui nous entoure. Comment ne serions nous pas exaspérés ? Comment n’aurions nous pas envie de manifester ? Trop c’est trop !



(Billet du 14 juin 2010 sur Judaïque FM)



Photo : D.R.

Nos réseaux sociaux en direct

Shimon Peres שמעון פרס a traversé et marqué l'histoire. Parmi ses nombre enseignements, voici sa vision de la démocratie moderne :

The University of California, Berkeley’s decision to reinstate a controversial anti-Zionism course constitutes pure capitulation to the extremist anti-Israel movement, major...

#Actu - Nouveau billet de Jean Pierre Allali sur le blog du Crif :

"Adieu Shimon"

Lien : http://bit.ly/2dgyTOo

Les bureaux d'Apple à Herzliya sont le 2ème plus grand centre de recherche et développement du monde - israel, USA, Iphone

Shimon Peres שמעון פרס a traversé et marqué l'histoire. Parmi ses nombre enseignements, voici sa vision de la démocratie moderne :

Shimon Peres שמעון פרס était convaincu de la puissance de l'éducation et de la sagesse. Il s'est d'ailleurs engagé dans de nombreux projets visant à faciliter l'accès à l'éducation de tous.

#StopBoycott

Shimon Peres s'est éteint et il nous reste aujourd'hui ses paroles et nombreux enseignements.

#StopBoycott

#CommuniquéDePresse
Le Crif rend hommage à Shimon Peres, grand bâtisseur de l'Etat d’Israël et amoureux de la paix

Le Crif a appris avec tristesse ce matin le décès cette nuit de Shimon Peres, ancien Président et Premier ministre de l'Etat d'Israël.

Pour Francis Kalifat, président du Crif : « Shimon Peres était le dernier des pères fondateurs de l'Etat d’Israël. Courageux, intègre, visionnaire et humaniste, il représentait une part essentielle de son histoire ».

Il aura voué son existence à la protection, au développement et à la modernisation d’Israël.

Bâtisseur inlassable, il fut un homme de paix et de dialogue en œuvrant aux côtés d'Ytzhak Rabin, au rapprochement israélo-palestinien lors des accords d’Oslo.

Il continua d'incarner par la suite les rêves de paix de générations entières d'Israéliens.

Sioniste engagé et marqué par l'antisémitisme vécu dans sa jeunesse en Pologne, Shimon Peres ne transigea jamais sur la sécurité d'Israël et du peuple juif.

Prix Nobel de la Paix, Premier ministre puis Président de l'Etat d’Israël, Shimon Peres restera à jamais un homme dont l’autorité morale forçait le respect et l’admiration du monde entier

#ShimonPeres un livre de condoléances est en ligne, une belle initiative de The Israel project

http://tip.nationbuilder.com/shimon-peres-memorial

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.