Tribune
|
Publié le 11 Septembre 2012

Facebook et ses contenus antisémites

Dans le cadre de la réflexion sur les appels à la haine sur Internet, nous vous proposons ce texte qui provient d’une ONG australienne.

                              

Par le Dr André Oboler

 

La plate-forme de réseau social Facebook existe aujourd’hui depuis huit ans et demi. Durant plus de la moitié de cette période, j'ai effectué des recherches et écrit à propos du dangereux potentiel de Facebook à répandre l'antisémitisme et d'autres formes de haine. J'ai mis en garde contre ce danger dans un éditorial pour le Jerusalem Post en 2008. Depuis, divers incidents se sont produits, et lorsque Facebook est devenu public j'ai osé espérer que cela pourrait conduire à une amélioration. Hélas, Facebook semble déterminé à anéantir mon optimisme.

Lors du dernier incident l’impliquant, Facebook a rejeté plusieurs plaintes déposées contre des cas manifestes de discours de haine raciste. Dans l’un des cas, une image du sourire d’Anne Frank est recouverte avec le texte «Qu'est-ce qui brûle? Oh, c'est ma famille ». Un autre post est celui d’une touche de clavier d'ordinateur portant la mention «Supprimer Israël » et illustré par le texte : « La touche dont nous avons tant besoin ». D'autres cas des propos négationnistes et de discrimination raciale. Chacun de ces cas a été signalé à Facebook, et chacune de ces plaintes a été suivie de la même décision de ne pas supprimer les posts, avec l’impossibilité pour les plaignants de faire appel.

 

Ces révélations indiquent que le problème initial de l’incapacité de Facebook à maîtriser suffisamment rapidement les contenus générés par les utilisateurs a fait place à un problème plus gave, celui d'un antisémitisme institutionnel. La loi britannique définit le racisme institutionnel comme «l'échec collectif d'une organisation à fournir un service approprié et professionnel à des personnes en raison de leur couleur, de leur culture ou de leur origine ethnique. Il peut être vu ou détecté dans les processus, les attitudes et les comportements qui constituent une discrimination par préjugé involontaire, l'ignorance et les stéréotypes racistes qui défavorisent les minorités ethniques des personnes ». Que ce soit par préjugé actif ou tout simplement par ignorance, l'incapacité de Facebook à évaluer correctement les contenus antisémites est devenue discriminatoire à l'égard des Juifs.

 

Et nous ne sommes pas les seuls. Facebook a récemment été impliqué dans un litige prolongé avec les autorités australiennes, les organisations de défense des droits de l'homme et plusieurs organismes gouvernementaux de réglementation sur le contenu raciste, à cause de posts ciblant les Aborigènes d'Australie. Les régulateurs sont allés jusqu’à la classification de ces contenus comme illégaux en Australie et Facebook a finalement bloqué leur accès, mais uniquement aux utilisateurs en Australie…

 

Ayant été personnellement visé par trois faux profils et trois pages antisémites qui ont utilisé ma photo, qui ont tous été retirés, il me semble que Facebook réagit quand une personne est attaquée, mais pas quand un groupe est attaqué. Cette distinction n'est pas compatible avec le sens du discours de haine, un terme conçu pour protéger les groupes minoritaires contre la diffamation de groupe ainsi que les individus contre des attaques personnelles parce qu’ils sont membres d’un groupe…

Pour l'instant, tout ce que nous pouvons faire, c'est demander un changement. Nous pouvons demander que les pages antisémites soient supprimées. Nous pouvons exiger que les utilisateurs responsables de ces pages soient exclus de Facebook de façon permanente et pas seulement suspendus pour un jour ou deux. Nous pouvons demander à Facebook d’améliorer ses systèmes de surveillance et d’ajouter un système d'audit pour assurer la qualité de sa gestion des plaintes. Nous pouvons exiger la possibilité de faire appel. Ces demandes doivent être faites.

 

Le Dr André Oboler est le PDG du Online Hate Prevention Institute, une ONG basée en Australie qui lutte contre la haine sur Internet. Il est également co-président du groupe de travail sur antisémitisme en ligne du Forum mondial pour la lutte contre l'antisémitisme.

Nos réseaux sociaux en direct

CALCULS ÉLECTORAUX ET DÉCLARATIONS ABSURDES PAR FRANCIS KALIFAT

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Depuis quelques jours nous assistons à un déferlement de déclarations au sujet du Burkini.
Chacun y va de sa déclaration en fonction de son propre agenda électoral
Dans ce domaine JL Mélenchon comme d’habitude atteint les sommets de l’absurde et de l’indécence en déclarant « dans notre pays, on a persécuté les juifs, puis les protestants et aujourd’hui les musulmans……. »
Ce relativisme et le parallèle sont totalement inacceptables doivent être dénoncés.
Profiter de la polémique actuelle pour assimiler les arrêtés «anti burkini » à la Saint Barthélémy et à la shoah est indigne et nauséabond.
Par ces propos JL Mélenchon nous montre une fois de plus qu’il est prêt à tout, pour attirer l’attention et instrumentaliser les polémiques allant jusqu’à travestir l’histoire de notre pays.
Un tel relativisme et de telles arrières pensées politiques sont indignes d’un candidat à la présidence de la République

L’Espagne soutient de moins en moins le BDS, mouvement qu’elle trouve contre productif pour l’économie locale en berne

Main opposition party, led by Israel critic Jeremy Corbyn, may have to cancel its annual flagship conference next month

Le film a été visionné en catimini pour la première fois par un groupe d'étudiants iraniens - Iran, Anne Frank

Aux premières heures de la libération de la capitale, le 25/08/1944, Place de l'Hôtel de Ville, le général de GAULLE prononce un discours avec sa célèbre "petite phrase" :"... Paris, Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !...

Mobileye est le leader des systèmes anti-collisions grâce à ses algorithmes capables d’interpréter les images d’une caméra

L'artiste Saber Rebaï, jury dans la version arabe de The Voice, a été forcé de se justifier après la publication sur les réseaux sociaux d'un cliché de lui aux côtés d'un militaire en uniforme du Cogat, l'organe du ministère israélien de la Défense en charge des Territoires occupés.

L’Arche : Des portraits, des parcours de femmes L’Arche, « le magazine du judaïsme français », publie un hors série consacré à « des parcours de femmes …

Le Ministère israélien pour le Développement débloque régulièrement des fonds pour contribuer au développement des régions du Néguev et de la Galilée, nett

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.